«On a baissé notre garde et on voit le résultat»

Le maire d’Atholville, Michel Soucy, aurait de loin préféré ne pas voir réapparaître le virus de la COVID-19 sur son territoire.

C’est dans sa communauté – plus précisément au foyer de soins Manoir de la Vallée –, que la pandémie a frappée le plus durement lors de l’éclosion au printemps dernier.

«C’est très malheureux que l’on retourne en phase orange, mais c’est peut-être ce qu’il y a de mieux pour le moment puisque les cas se trouvent dans la communauté et non confinés à un ou deux endroits précis. C’est ce qui m’inquiète beaucoup, parce que les risques de propagation sont élevés. Je préfère donc que l’on pose des gestes maintenant plutôt que de devoir reculer à la phase rouge», estime le maire.

Celui-ci l’avoue, bien qu’il ait fait attention, il n’a lui-même pas toujours été le plus discipliné.

«On a connu un bel été et depuis, je crois que tout le monde a été un peu plus insouciant. On a fait comme si le virus n’existait pas. On a tenu pour acquis que les chances de l’attraper étaient faibles comme il y avait si peu de cas dans la province. Mais il y a des cas partout autour de nous, partout au pays. On a baissé notre garde un instant, et on en voit le résultat», indique M. Soucy.

Ce dernier croit par ailleurs que la région du Restigouche a appris de la première éclosion et que sa population est mieux préparée pour cette deuxième vague.

«On sait ce qu’il faut faire et selon moi, et j’espère qu’on va s’en sortir rapidement. Mais pour ça, on doit être discipliné», dit-il.