Un influenceur anti-masque arrêté à l’aéroport de Moncton

Un Ontarien qui se rendait à Moncton pour participer à une manifestation contre le port du masque obligatoire a été arrêté à l’Aéroport international Roméo-LeBlanc du Grand Moncton vendredi.

La GRC de Codiac a arrêté un homme de King City, en Ontario, alors qu’il arrivait à Moncton.

«On a eu un signalement d’un trouble à l’ordre public à l’aéroport, un homme de 37 ans a été arrêté et relâché pour apparaître en cour le 25 janvier», a expliqué le Sergent d’état major, Dave McDonnell.

Selon lui, les accusations liées à l’incident n’ont pas encore été déposées et la nature des accusations «fait partie de l’enquête».

L’homme devra comparaître au Nouveau-Brunswick, selon le policier.

La GRC n’a pas confirmé l’identité de l’homme qui a été arrêté, mais un influenceur anti-masque du nom Christopher Saccoccia, alias Chris Sky, a publié une vidéo de sa propre arrestation sur facebook.

Dans la vidéo, l’homme s’adresse à une hôtesse de l’air et brandit un morceau de papier en affirmant qu’il souffre d’asthme et qu’il a une note d’un professionnel de la santé lui donnant le droit de ne pas porter de masque.

Après quelques minutes, un policier arrive et escorte l’homme en dehors de l’avion.

Sur facebook, M. Saccoccia dit que la GRC l’a «kidnappé» puis relâché.

À Moncton et dans le reste de la zone 1, il est obligatoire de porter un masque dans tous les lieux publics et à l’extérieur.

M. Saccoccia a aussi affirmé sur Facebook qu’il participerait à une autre manifestation du même genre à Dundas, en Ontario, samedi.

Quelques dizaines de participants

À Moncton samedi, une manifestation contre le port du masque obligatoire devant l’hôtel de ville de Moncton a attiré quelques dizaines de participants, et Christopher Saccoccia était invité à y livrer un discours, selon Global News.

Toujours selon ce média, l’homme et son épouse Jennifer Saccoccia ont aussi été accusés d’avoir violé une loi fédérale sur la quarantaine obligatoire après avoir participé à une manifestation anti-masque à Toronto en revenant d’un voyage à l’international.

Christopher et Jennifer Saccoccia sont les créateurs d’un groupe qui s’oppose à des mesures de santé publique imposées pour contrer la propagation de la COVID-19.

D’après la page facebook du groupe, ils veulent créer un système scolaire privé où les enfants n’ont pas besoin de maintenir la distanciation sociale ni de porter de masques.