Tour de communication de Tracadie: le conseil municipal maintient sa décision

Le conseil municipal de Tracadie maintient sa décision de laisser la construction d’une tour de communication sur le chemin Saulnier Ouest en suspens. Une rencontre avec un spécialiste en communications à la fin du mois devrait permettre aux élus de déterminer les prochaines étapes à franchir dans ce controversé dossier.

Les travaux ont été suspendus initialement par le conseil en novembre 2019 après un dépassement important des coûts. Un montant d’environ 110 000$ a déjà été investi alors que la facture se chiffrait initialement à près de 50 000$.

Avant de reprendre et de terminer les travaux de cette tour, les élus souhaitaient examiner les états financiers de la municipalité et des coûts à venir.

Il y a quelques jours, le conseiller Brian L. Comeau a proposé que le conseil réserve un montant d’environ 6000$ dans son prochain budget pour enfin compléter la tour.

«Je comprends qu’il y a eu une situation avec des dépassements de coûts, mais ça reste que c’est un projet qui n’a pas été complété. Il reste un montant d’environ 6000$ pour le terminer. Ce dossier a assez duré, il a été remis plusieurs fois.»

Ultimement, la proposition a été rejetée par une majorité de conseillers qui préfère attendre une présentation à la fin du mois avant de se prononcer.

Les estimations mentionnées par Brian L. Comeau correspondent à celles déjà citées par l’instigateur du projet, Frank W. McLaughlin, mais selon Daniel Hachey, directeur général de Tracadie, il resterait plutôt près de 51 000$ + TVH à investir.

«Ce serait pour terminer la tour avec l’équipement adéquat, la sécurité et une antenne adéquate, pour donner une formation à nos employés.»

Conçue pour la radioamateur

D’autres questions persistent autour de l’utilisation concrète de ce bien. La technologie de la tour est conçue pour la radioamateur, mais depuis quelques années plusieurs services d’urgence, dont ceux de Tracadie, ont fait la transition vers un système de radiocommunications mobiles à ressources partagées, mieux connu sous son acronyme anglophone TMR: trunked mobile radio.

Selon les adeptes de cette technologie, une tour de communication comme celle du chemin Saulnier Ouest retrouve son utilité lors de certaines catastrophes naturelles où les autres modes de communication plus communs sont interrompus.

Un expert en communications doit rencontrer le conseil municipal le 26 octobre pour donner plus d’information au conseil municipal.

«Il viendra nous donner le portrait avec l’impact et les risques pour la municipalité. À partir de là, nous devrions avoir l’information nécessaire pour la suite, mais si on continue de mettre de l’argent sur quelque chose qui n’est pas exploitable, comment sera-t-on en mesure de l’expliquer à la population», dit Denis Losier, maire de Tracadie.

«La raison pour laquelle le projet a été mis de côté, ce n’est pas pour des raisons de financement, c’est une question que nous avons eue des renseignements par rapport à la tour et son utilisation. Les chiffres cités sont basés sur une personne qui évalue ce qui manque pour qu’elle soit fonctionnelle», a-t-il ajouté.

Des insultes envers le maire

Le maire Losier s’oppose aussi à la réalisation du projet, car M. McLaughlin aurait publié des insultes envers le maire sur les médias sociaux.

«Si le respect qu’on donne, je ne crois pas qu’on peut se permettre de financer quelqu’un qui lance des attaques sur la place publique.»

Pour Brian L. Comeau, il ne faut surtout pas personnaliser les débats publics.

«Je peux comprendre qu’il y a des choses déplaisantes sur les médias sociaux, mais si le débat continue d’être personnalisé, on ne se concentre pas sur la bonne chose. Je ne supporte pas ce qui a été dit, mais si on continue de le prendre personnel, on ne va pas progresser de façon constructive.»