Violence familiale: un organisme d’aide éprouve des problèmes financiers

La précarité financière de la Fondation pour femmes victimes de violences Escale MadaVic inquiète son conseil d’administration. Un nouvel événement virtuel sera donc lancé en novembre afin de remédier aux importants manques à gagner.

L’escale MadaVic est une maison de transition qui vient en aide aux femmes victimes de violence et à leurs enfants dans les régions de Madawaska et de Victoria.

Appuyée par la province, mais aussi largement dépendante des dons de la communauté, cette dernière est confrontée à des pertes importantes depuis l’annulation des activités de collectes de fonds et d’événements de financements qui avaient lieu avant la pandémie.

Sylvie Morin, la porte-parole de la fondation, indique que l’organisme a besoin de soutien aujourd’hui plus que jamais.

«Il faut dire qu’actuellement, l’Escale Madavic a des besoins financiers importants. Le déficit s’élève à environ 38 000$, et bien que la Fondation est là pour la soutenir, elle connaît aussi une situation financière précaire en raison de la COVID-19», a-t-elle expliqué.

Cette dernière œuvrait d’ailleurs avec 60 000$ de moins que l’an dernier à pareille date.

Si les besoins connaissent une augmentation en raison de la pandémie, les dons, eux, ont diminué drastiquement.

Donner en ligne

Un premier encan virtuel nommé Vaincre la violence par l’art se déroulera du 19 au 22 novembre par le biais de la page Facebook de la Fondation de l’Escale MadaVic.

Plus d’une vingtaine d’œuvres signées par des artistes de tous âges, autant professionnels qu’amateurs, seront mises en vente.

La Fondation fait toujours appel aux dons d’oeuvres dans la communauté.

L’Escale MadaVic espère que ce premier événement rapportera au moins 15 000$ des 110 000$ ciblés par la campagne annuelle.

«On est assez sûr qu’on va réussir à atteindre notre objectif. On a toujours eu le soutien de la communauté et dans ce cas-ci, on a aussi le soutien des artistes.»

Même si les participants peuvent faire des mises en ligne, ceux qui désirent voir les oeuvres en personne pourront le faire le 22 novembre, à la Galerie du Centre Maillet de Saint-Basile.

Entretemps, la Fondation souligne qu’un processus de dons sécurisé a été mis sur pied et est désormais disponible sur le site web de l’organisme.

Les dons amassés pourraient servir à l’achat de nourriture ou de produits de base pour les femmes qui sont hébergées à la maison MadaVic.

Ils pourraient aussi aider à répondre aux besoins éducatifs des enfants qui ne fréquentent pas l’école pour des raisons de sécurité, par exemple.