Tracadie: légère hausse de la taxe foncière en 2021

Le débat a été long – près d’une heure et demie –, mais le conseil de la Municipalité régionale de Tracadie est parvenu à trouver un terrain d’entente pour son budget pour l’année 2021.

Mais une heure et demie, c’est de la petite bière en comparaison à 2019, alors que l’adoption du budget avait été reporté à deux reprises.

Le budget d’environ 14,4 millions $ a été accepté par une majorité des conseillers. Les résidents des quartiers ruraux et urbains subiront tous une augmentation de la taxe foncière de 0,01$ pour s’établir à 1,51$ par 100$ d’évaluation (urbain) et 0,91$ (rural).

La valeur de l’assiette fiscale de la municipalité s’élève à environ 1,08 milliard $ alors que le montant de la subvention de financement et de péréquation communautaires, offerte par le gouvernement provincial, se chiffre à 883 414$.

Plusieurs scénarios ont été proposés, dont une hausse de 0,01$ dans les quartiers urbains et de 0,02$ dans les quartiers ruraux. La possibilité d’une augmentation de 0,02$ dans les quartiers ruraux sans aucune hausse dans les quartiers urbains a aussi été débattue. Ces deux propositions ont été rejetées.

Le ministère de l’Environnement et des Gouvernements locaux demande aux municipalités de soumettre leur budget d’ici au15 novembre.

Cette légère hausse de taxes est un peu surprenante étant donné que l’ensemble des élus ont manifesté en début de semaine leur accord à une proposition voulant qu’il n’ait aucune augmentation.

Cependant, plusieurs conseillers ont admis avoir réfléchi à la question et ont changé d’avis au cours des derniers jours, car aucune hausse signifiait notamment qu’aucun don ne serait remis à des organismes communautaires en 2021.

Le maire Denis Losier fait partie de ceux ayant changé leur fusil d’épaule. Il craint qu’aucun don ne veuille dire la fin pour plusieurs organismes communautaires établis à l’intérieur de l’Académie Sainte-Famille, un bâtiment patrimonial.

«Il y a de nombreux organismes qui offrent des services qui sont établis dans l’Académie, car ils reçoivent une contribution de la municipalité.»

La conseillère Dianna May Savoie a partagé un sentiment semblable. Selon elle, sans l’aide de la municipalité, l’avenir de plusieurs organismes ainsi que celui du Musée historique de Tracadie seraient mis en péril.

«On avait accepté en principe aucune augmentation tant du côté rural qu’urbain. C’est facile de dire qu’il n’y aura aucune augmentation, mais ça voudrait dire que l’Académie et le Musée ne vont rien recevoir comme aide.»

La municipalité a aussi adopté un budget pour le service d’eau et d’égout de près de 2,3 millions $.

Par unité familiale, les coûts des deux services s’élèvent à 320$ chacun. Plusieurs résidences dans les quartiers ruraux ont recours à des puits d’eau et à des fosses septiques. Les services d’eau et égout se concentrent alors principalement dans l’ancienne ville de Tracadie-Sheila.