Moncton: une nouvelle boutique de beignes fait fureur

Hum, doughnuts! Les Homer Simpson de Moncton vont peut-être pouvoir pousser cette exclamation encore longtemps. La boutique éphémère de beignes artisanaux Halo Donuts pourrait s’installer de façon permanente au centre-ville. Elle rencontre deux fois plus de succès que prévu, selon son pâtissier.

Les propriétaires du bar Euston Park et du restaurant Clos, Gene et Susan Cormier ont d’abord prévu de l’ouvrir d’octobre à décembre. Ils ont choisi le numéro 110 de la rue St-George pour mener leur expérimentation.

«On n’avait aucune idée de la réponse que nous allions avoir, raconte leur partenaire, Jacques Allain. Mais nous avions le sentiment que Moncton était prêt pour ça, vu comment les trois boutiques de beignes à Halifax étaient occupées.»

Résultat, le pâtissier revendique vendre ses produits à 200 gourmands par jour en moyenne, un nombre deux fois supérieur à ses prévisions. Il croit que la pandémie a donné l’envie aux gens de s’offrir des petits plaisirs faute de pouvoir voyager.

Quelques clients patientaient, vers 13h jeudi, devant l’enseigne de Halo Donuts, au 110 de la rue St-George. – Acadie Nouvelle: Cédric Thévenin

Installation permanente en réflexion

«Les plus jeunes n’ont jamais goûté aux vrais beignes, frits et frais, commente aussi le trentenaire. Ils n’ont pas la même texture ni le même goût que ceux qui sont congelés puis réchauffés au four. Et la vieille génération, qui a 60 – 65 ans, en a une vraie nostalgie!»

Par conséquent M. Allain indique qu’il réfléchit à rendre l’enseigne Halo Donuts permanente avec ses partenaires. Il avance qu’elle continuerait à fonctionner selon la même formule: des produits de luxe (de 1,75$ à 4$ l’unité hors taxes) à emporter.

«On aimerait bien rester au même endroit, précise-t-il. C’est bien placé, ce bout de la St-George. Ça commence à se développer, c’est central et c’est facile pour les gens de venir nous rendre visite grâce à l’espace de stationnement.»

Vers 13h, jeudi, six clients attendaient pour acheter leurs beignes devant la boutique, afin de respecter les consignes de distanciation physique. Trois personnes se trouvaient déjà à l’intérieur.

L’habitante de Shediac, Murielle LeBlanc patientait dans la file. Si elle a fait un peu de route pour obtenir les pâtisseries moelleuses, fondantes et sucrées, c’est grâce de son fils.

«On a entendu dire que les beignes étaient vraiment bons», témoigne celle qui a même amené ses deux sœurs avec elle.

«Juste bon»

L’habitante de Dieppe, Chantal Albert arrive peu après. Elle a pris goût aux produits de Halo Donuts cet été, quand Gene et Susan Cormier en vendaient dans leur enseigne Euston Park à Shediac, près la plage Parlee.

«Dès qu’il n’y a pas de file d’attente, j’y vais, raconte-t-elle. Je trouve ça juste bon. Les beignes sont frais tous les jours. Et je soutiens une entreprise locale.»

M. Allain souligne à ce propos collaborer avec des fournisseurs de la région, comme le Verger Belliveau de Memramcook, auquel il achète des pommes.

«On fait tout à la main avec des produits les plus naturels possible, ajoute-t-il. Du vrai sirop d’érable et de la vraie vanille, par exemple.»

Le pâtissier présente avec ça une offre originale, qui évolue régulièrement. Il a proposé un beigne au citron par exemple.

Il vend aussi chaque jour les grands classiques: le chocolate dip et… le Homer (avec le glaçage rose de la pâtisserie fétiche du personnage des Simpson).

«On ne pourrait pas ne pas avoir ça, le monde aurait une crise!», s’exclame M. Allain.