Les amateurs de VTT rappelés à l’ordre

QuadNB rappelle à l’ordre les conducteurs qui ternissent l’image de l’organisme et des amateurs de VTT.

«Il y a un petit groupe d’individus qui agissent illégalement en circulant sur des terres privées et en endommageant les lieux, en ne portant pas de casque ou encore qui empruntent leur VTT sans détenir d’assurance», déplore Roger Daigle, le président de QuadNB.

«Nous recevons régulièrement des plaintes concernant le mauvais comportement de quadistes en pointant du doigt notre organisme et nos membres qui respectent pourtant les lois relatives aux véhicules hors route. Ces comportements créent une mauvaise image pour tous les membres de QuadNB.»

Selon Service NB, il y a environ 50 000 véhicules tout-terrain enregistrés au Nouveau-Brunswick. QuadNB recense pour sa part 25 000 membres répartis dans 56 clubs.

L’organisme se dit sensible à l’égard des préoccupations exprimées par le public, le gouvernement et par certaines municipalités qui ont dénoncé le comportement répréhensible de certains quadistes.

«Nous nous efforçons de promouvoir auprès de nos membres une utilisation sécuritaire et responsable de VTT partout dans la province. Ce ne sont pas eux qui se conduisent illégalement», assure Roger Daigle.

«Je pense que c’est une question d’éducation et de simple bon sens.»

L’organisme dit d’ailleurs espérer que ses cours de conduite pour les conducteurs débutants sauront mener à une génération d’adeptes de VTT responsables.

QuadNB exprime également plusieurs recommandations au ministère de la Justice et de la Sécurité publique afin d’augmenter la présence d’agents qui peuvent veiller au respect des lois sur les sentiers et les routes.

L’organisme dit aussi se réjouir de l’adoption par plusieurs municipalités de règlements permettant aux quads de circuler sur des voies publiques afin de se rendre à certains endroits stratégiques.

Sans pouvoir chiffrer avec précision ses interventions auprès des amateurs de VTT, la GRC au Nouveau-Brunswick assure que ses agents ont le mandat de veiller à l’application des lois sur les véhicules hors route au même titre que la surveillance des automobilistes et du réseau routier.