«Notre province connaît un revers dans sa lutte contre la COVID-19»

Les autorités du Nouveau-Brunswick ont rapporté dimanche six nouveaux cas de COVID-19 sur leur territoire. Elles ont aussi signalé que trois écoles pouvaient être l’emplacement d’une exposition possible à la maladie.

«Notre province connaît un revers dans sa lutte contre la COVID-19 et nous travaillons tous ensemble pour surmonter cette épreuve», a reconnu le premier ministre Blaine Higgs.

Selon la Santé publique, il y a cinq nouveaux cas dans la zone 2 (région de Saint-Jean):

  • trois personnes âgées de 19 ans et moins;
  • deux personnes âgées de 20 à 29 ans.

Il y a un nouveau cas dans la zone 3 (région de Fredericton).

  • une personne âgée de 30 à 39 ans.

Toutes ces personnes sont en isolement et leur cas fait l’objet d’une enquête.

430 cas confirmés au N.-B.

Samedi, elles avaient rapporté 23 nouveaux cas, un sommet quotidien depuis le début de la pandémie.

Le nombre de cas confirmés au Nouveau-Brunswick s’élève à 430, et 347 personnes se sont rétablies. Il y a eu six décès, et 77 cas sont actifs, incluant une personne hospitalisée. À ce jour, 116 247 tests de dépistage ont été réalisés.

«Je tiens à remercier les nombreux travailleurs de la santé et de la sécurité publique, qui réagissent rapidement pour maîtriser la situation. Ces personnes font un travail extraordinaire pour permettre à toutes les régions de notre belle province de retourner à la phase jaune, mais nous devons tous contribuer à leurs efforts en suivant les consignes de santé publique», a indiqué le premier ministre, Blaine Higgs.

«La population du Nouveau-Brunswick doit s’engager une fois de plus à ralentir la propagation de la COVID-19, et elle doit le faire immédiatement, a indiqué la Dre Jennifer Russell, médecin-hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick. Tous les résidents du Nouveau-Brunswick, peu importe la région où ils vivent, doivent réduire au minimum le nombre de leurs contacts étroits et suivre les mesures de santé publique.»

Écoles dans la zone 2

Samedi, les familles des enfants et le personnel de la Hampton Middle School et de la Simonds High School ont été informées qu’un cas positif a été relevé dans chacune de ces écoles.

De plus, les familles des élèves et le personnel de la Harbour View High School de Saint-Jean ont été informés d’une exposition possible à un cas de COVID-19.

Ces trois écoles continueront de communiquer avec les familles afin de les informer de tout changement possible à l’enseignement.

À l’heure actuelle, selon la Santé publique, aucune transmission entre élèves n’a été relevée dans les écoles.

Éclosion dans un foyer de soins

La Santé publique a annoncé une éclosion vendredi au foyer de soins Tucker Hall de Shannex, à Saint-Jean.

Toutes les personnes s’étant rendues dans cet établissement du 15 au 20 novembre 2020 doivent surveiller l’apparition de symptômes de la COVID-19.

Tous les échantillons provenant du foyer de soins Parkland de Shannex ont été analysés par le laboratoire de microbiologie de l’Hôpital Dr-Georges-L.-Dumont.

Jusqu’à présent, quatre cas ont été confirmés à cet établissement.

Zones 1 et 2 dans la phase orange

La zone 1 (région de Moncton) et la zone 5 (région de Saint-Jean) sont retournées à la phase d’alerte orange dans le cadre du plan de rétablissement provincial à la suite de la COVID-19. Les règles concernant la phase orange sont disponibles en ligne. Il est rappelé aux résidents de ces zones qu’en vertu des règles de la phase orange, ils doivent se limiter à leur propre bulle formée de leur ménage, respecter la distance physique de deux mètres et porter le masque dans les lieux publics intérieurs et extérieurs.

Toutes les autres zones au Nouveau-Brunswick demeurent dans la phase jaune. Pendant cette période, les mesures sanitaires et les recommandations de Santé publique doivent continuer à être respectées.

  • Avec des informations de La Presse canadienne