Incendie: «Le Chantal’s Steakhouse va revenir aussi vite qu’il est parti»

Le réveil a été brutal, lundi dans le quartier Saint-Jacques d’Edmundston, alors que deux entreprises, le Café d’la vieille forge et le Chantal’s Steakhouse, ont croulé sous les flammes durant la nuit.

La brigade de pompiers de la brigade d’Edmundston a été dépêchée vers l’édifice qui abritait les deux commerces dimanche soir peu après 23h30, à la suite du déclenchement de l’alarme d’incendie.

«Dès l’arrivée de nos équipes, on a constaté que l’incendie en était un d’importance. Il y avait beaucoup de fumée qui s’échappait des lieux ainsi que des flammes. On a donc immédiatement haussé notre niveau d’alerte et appelé d’autres brigades en renfort», explique Donald Lebel du service d’incendie d’Edmundston.

La vigueur du brasier a fait en sorte qu’il a rapidement été impossible à maîtriser.

Le Café d’la vieille forge et le restaurant Chantal’s Steakhouse de Saint-Jacques ont été la proie des flammes. – Gracieuseté: Hugues Chiasson

«Après un moment, on a bien vu que nous ne pourrions pas attaquer de l’intérieur de la bâtisse. On n’a pas eu d’autre choix que de se mettre en mode défensif. On a bien essayé de la sauver, mais l’incendie était tout simplement trop intense», dit-il.

Les deux commerces sont des pertes totales.

Pour ce qui est de la cause du brasier, M. Lebel n’ose pas s’avancer.

«Je ne pourrais dire à ce moment-ci d’où est parti le feu. Les lieux ont été sécurisés et sont actuellement surveillés puisqu’ils feront l’objet d’une enquête de notre service en collaboration avec le bureau du prévôt des incendies ainsi que la police municipale», indique M. Lebel.

Reconstruire

Chantal Sirois a fondé le Chantal’s Steakhouse il y a huit ans. C’est ce resto qui lui a notamment valu le titre de Femme entrepreneure de l’année du Réseau échange Femmes en affaires du Madawaska.

Il y a deux ans, son restaurant a changé d’adresse afin de partager la bâtisse avec le Café d’la vieille forge. Lundi, la femme d’affaires était sous le choc face à cette nouvelle épreuve.

«Ça fonctionnait très bien, même en dépit des restrictions de la COVID-19 qui nous ont forcés à enlever plusieurs chaises. Les gens de la région nous ont appuyés de façon incroyable au cours des derniers mois», indique Mme Sirois.

Le jour de l’incendie, seul le restaurant était ouvert, le café lui était fermé.

Il ne reste plus que des cendres du Café d’la vieille forge et du Chantal’s Steakhouse. – Gracieuseté: Hugues Chiasson

«À 21h30 lorsque les employés ont quitté, tout était parfait. J’ai regardé mes caméras peu de temps après, et c’était beau là également. Je ne sais vraiment pas ce qui s’est passé», souligne-t-elle.

Mme Sirois n’en est pas à son premier incendie. De l’âge de 8 ans à aujourd’hui, elle a été affligée de quatre brasiers. Et aujourd’hui, comme par le passé, elle n’entend pas jeter la serviette. Son rêve est peut-être parti en fumée, mais son objectif est de le faire renaître de ses cendres, et ce, le plus rapidement possible.

«Le Chantal’s Steakhouse va revenir aussi vite qu’il est parti», promet-elle.

«Si l’on regarde l’édifice actuellement, il est complètement au sol, mais la pancarte est toujours debout. Mon but c’est de repartir en affaires, car la restauration c’est ma passion. Je suis toujours aussi motivée, et les messages d’appui que je reçois depuis ce matin ne font que renforcer ma détermination», ajoute l’entrepreneure.