La municipalité de Tide Head deviendra graduellement la principale source d’eau potable de sa voisine, Atholville.

Au cours des prochains mois, les deux municipalités restigouchoises partageront en effet beaucoup plus qu’une simple frontière. En conférence de presse lundi, elles ont annoncé en être arrivées à un accord de principe en matière de distribution d’eau potable. Plus précisément, Tide Head fournira une grande partie des besoins en eau potable d’Atholville.

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’Atholville était en quête de sources d’eau potable depuis déjà plusieurs mois. En ce moment, quatre puits alimentent la municipalité. Toutefois, la municipalité a fait le choix d’en fermer trois afin de ne pas compromettre de futurs développements dans son secteur commercial.

«On avait le choix de freiner notre développement ou de trouver d’autres sources d’eau potable. On a décidé de choisir la seconde option parce que nous ne voulions pas risquer de perdre d’éventuels investissements au niveau commercial», indique le maire d’Atholville, Michel Soucy.

Deux options se dressaient alors pour la municipalité, trouver de nouvelles sources d’eau potable à l’intérieur des limites de la municipalité, ou en arriver à une entente avec ses voisines, Tide Head et Campbellton, puisque les systèmes de distribution de ces communautés sont déjà interconnectés. Dans les faits, le partage de l’eau est aussi simple que d’actionner une valve déjà existante.

«Cette entente nous permet de fermer nos puits et de respirer beaucoup plus aisément, car c’est un poids énorme qui vient d’être enlevé de nos épaules», exprime le maire d’Atholville, Michel Soucy.

À Tide Head, l’eau potable est loin d’être un problème. Avant de dire oui à ce partenariat, le village a néanmoins procédé à un examen exhaustif de sa capacité. La firme responsable de l’étude a conclu qu’il n’y avait absolument aucune inquiétude à avoir à ce sujet, que les quantités d’eau potable disponibles dépassaient largement les besoins de ce petit village d’environ 1000 âmes. De plus, le bassin hydrographique utilisé fait déjà l’objet d’une protection par l’entremise d’un arrêté municipal.

L’eau qui arrivera à Atholville sera déjà traitée puisqu’elle passe d’abord par le système de purification de Tide Head. Atholville ne compte toutefois pas se départir pour autant de sa propre usine de filtration puisqu’il lui restera toujours un puits en fonction, celui-là situé près du parc provincial Sugarloaf.

En terme de coût, M. Soucy estime que l’achat d’eau devrait s’avérer légèrement plus coûteux pour sa municipalité qu’avec la formule actuelle.

«Cela dit, je ne pense pas que ce sera énorme et il faut regarder le tableau dans son ensemble, car nous conservons la possibilité de développer notre secteur commercial, ce qui est bon pour l’économie de toute la région», s’empresse-t-il d’ajouter.

Et que va en retirer le village de Tide Head? Certes, ce dernier recevra une légère compensation, mais le maire de l’endroit, Randy Hunter, ne s’attend pas à ce qu’il soit question de sommes considérables. Tout au plus, ces montants couvriront la chloration de l’eau et l’électricité nécessaires pour faire fonctionner les pompes.

«L’idée n’est pas de profiter de la situation pour se remplir les poches d’argent, mais bien de partager une ressource que nous avons en grande quantité. À mon avis, si on est en mesure d’aider nos voisins, on se doit de le faire», exprime M. Hunter.

Pour ce dernier, il est plus que temps que nos municipalités apprennent à travailler ensemble et à collaborer plus étroitement.

«Je suis vraiment content de ce partenariat, c’est définitivement un pas dans la bonne direction, un premier de peut-être plusieurs autres pas similaires», souligne-t-il.

Bien que l’entente ait été paraphée ce lundi, Atholville ne procédera pas immédiatement à la condamnation de ses puits. Le processus se fera graduellement en 2021.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle