Les 30 francophones les plus influents au N.-B. 

Qui sont les francophones qui détiennent le pouvoir politique, social et économique? Qui prend les décisions qui ont le plus d’impact sur la province? Comme le veut la tradition de fin d’année, le comité éditorial de l’Acadie Nouvelle s’est penché sur ces questions. Voici notre liste annuelle des 30 francophones les plus influents au Nouveau-Brunswick.

(Le rang de l’année dernière est indiqué entre parenthèses. L’astérisque signifie une nouvelle entrée au classement)

1 – Louis Léger (3)
Chef de cabinet de Blaine Higgs 

Le directeur de campagne du Parti progressiste-conservateur, Louis Léger

Proche collaborateur du premier ministre, Louis Léger est au cœur du pouvoir à Fredericton et en mène large en coulisses. Il est peut-être moins présent sur la place publique que d’autres, mais il n’en est pas moins influent pour autant. Cet ancien dirigeant d’une firme de marketing est l’un des principaux architectes de la victoire des progressistes-conservateurs lors des élections provinciales du 14 septembre 2020. Majoritaires à l’Assemblée, les troupes de Blaine Higgs ont désormais les coudées franches et prévoient d’importantes réformes.

2 – Dominic LeBlanc (2)
Ministre des Affaires intergouvernementales

Dominic LeBlanc – La Presse canadienne: Justin Tang

Le député fédéral de Beauséjour occupe une place de premier plan à Ottawa à titre de ministre des Affaires intergouvernementales et de président du Conseil privé. Lieutenant et ami de longue date de Justin Trudeau, il est régulièrement appelé à intervenir dans divers dossiers qui touchent de près ou de loin le Nouveau-Brunswick. Relégué aux lignes de côté pendant neuf mois alors qu’il luttait contre un cancer, il a fait son retour à la Chambre des communes en janvier dernier 2020.

3 – Daniel Allain *
Ministre des Gouvernements locaux et de la Réforme de la gouvernance locale 

Le ministre des Gouvernements locaux et de la Réforme de la gouvernance locale, Daniel Allain. – Archives

Cet ancien PDG d’Alcool NB gravite depuis longtemps dans les cercles progressistes-conservateurs. Candidat vedette dans Moncton-Est lors des dernières élections, il a facilement défait la députée libérale sortante, Monique LeBlanc. Le premier ministre lui a confié un poste clé à titre de ministre des Gouvernements locaux et de la Réforme de la gouvernance locale. Il a aujourd’hui le mandat de piloter une réforme attendue depuis longtemps et qui s’annonce majeure.

4 – Bernard Lord (1)
Chef de la direction de Medavie 

Le chef de la direction de Medavie, Bernard Lord. – Archives

L’ex-premier ministre Bernard Lord ne se tourne pas les pouces depuis qu’il a quitté la politique active. De 2008 à 2016, il a été le PDG de l’Association canadienne des télécommunications sans fil avant de devenir le chef de la direction de Medavie. Avec la privatisation de divers services par le gouvernement provincial, cette organisation à but non lucratif est appelée à prendre de plus en plus de place au Nouveau-Brunswick. Elle administre notamment Ambulance Nouveau-Brunswick, le Programme Extra-Mural et Télé-soins.

5 – Dre France Desrosiers*
PDG du Réseau de santé Vitalité 

France Desrosiers, nouvelle PDG du Réseau de santé Vitalité. – Gracieuseté

Cette médecin, qui occupait le poste de vice-présidente aux services médicaux, a succédé à Gilles Lanteigne à la tête de Vitalité en novembre. Elle s’installe aux commandes alors que le gouvernement Higgs prépare une importante réforme de la santé. La Dre Desrosiers sera sûrement appelée à jouer un rôle clé dans la mise en œuvre de la vision des progressistes-conservateurs.

6 – Roger Melanson*
Chef intérimaire de l’opposition officielle 

Le chef libéral par intérim Roger Melanson. – Acadie Nouvelle: Mathieu Roy-Comeau

Le député de Dieppe, qui représente sa circonscription depuis 2010, a pris du galon après la déconfiture de son parti aux dernières élections. Après la défaite, ses collègues l’ont choisi afin d’occuper la chefferie par intérim. Son rôle lui donne énormément de visibilité dans les médias et lui donne une place au sein du comité multipartite du Cabinet sur la COVID-19, qui a une grande influence sur la gestion de la pandémie.

7 – Paul D’Astous (5)
Secrétaire principal du cabinet de Blaine Higgs 

Paul D’Astous, secrétaire principal du cabinet de Blaine Higgs. – Archives

Ce fidèle progressiste-conservateur travaille dans l’ombre, un peu comme Louis Léger. Proche collaborateur du premier ministre, il a une influence réelle sur ce qui se passe au Cabinet et à Fredericton en général. Il a aussi joué un rôle clé dans la victoire des bleus lors des dernières élections provinciales. Élections qui ont permis à Blaine Higgs de décrocher la majorité qui lui avait échappé de peu en 2018.

8 – Dr Denis Prud’homme*
Recteur de l’Université de Moncton 

Le nouveau recteur de l’Université de Moncton, Denis Prud’homme. – Acadie Nouvelle: Pascal Raiche-Nogue

Ce médecin et chercheur de carrière est devenu le recteur et vice-chancelier de l’Université de Moncton le 1er juillet. Il a du pain sur la planche, puisque l’institution subit de plein fouet les conséquences de la pandémie. Comme si cela ne suffisait pas, il va bientôt s’aventurer sur le terrain miné où d’autres se sont cassé les dents avant lui, la révision des programmes.

9 – Robert Moreau (8)
PDG d’UNI Coopération financière 

Robert Moreau, chef de la direction chez UNI Coopération financière. -Acadie Nouvelle: David Caron

Ce gestionnaire est à la tête de la plus importante coopérative en Acadie. UNI continue d’évoluer sous sa gouverne. Les changements apportés ces derniers temps ne font pas que des heureux, comme la fermeture du point de services de Grande-Anse. Une chose est sûre; on ne peut pas reprocher à Robert Moreau d’entretenir le statu quo.

10  – Sébastien Dupuis (11)
PDG d’Assomption Vie

Le PDG d’Assomption Vie, Sébastien Dupuis – Acadie Nouvelle: Cédric Thévenin

Employé de longue date chez Assomption Vie, Sébastien Dupuis a été nommé PDG en janvier 2019. Les résultats sont positifs depuis qu’il est en poste. En février, la compagnie d’assurance et de produits financiers a rapporté des profits de 7,5 millions $ et a dépassé le cap du milliard d’actifs sous gestion (en placements et retraite) pour la première fois de son histoire.

11 – Ginette Petitpas Taylor (12)
Whip adjointe du gouvernement Trudeau 

Ginette Petitpas Taylor – Archives

La députée de Moncton-Riverview-Dieppe a perdu du galon lorsqu’elle a été écartée du cabinet en 2019. Elle demeure néanmoins l’une des élues néo-brunswickoises les plus influentes à Ottawa, où elle est la whip adjointe du gouvernement et membre du bureau de régie interne. Elle est aussi membre de deux comités liés à la procédure à la Chambre des communes.

12 – Marc Richard*
Juge en chef du Nouveau-Brunswick 

Le juge Marc Richard est le juge en chef du Nouveau-Brunswick. – Acadie Nouvelle: Mathieu Roy-Comeau

Cet éminent juriste a été nommé juge en chef de la province en 2018. Avant de décrocher ce poste important, il a été juge à la Cour d’appel du Nouveau-Brunswick pendant près de quinze ans et a connu une longue carrière d’avocat. Les jugements qu’il rend avec ses collègues ont un impact majeur sur le monde juridique et sur une foule de dossiers provinciaux.

13 – Monique Boudreau (15)
Directrice générale du District scolaire francophone Sud

Monique Boudreau, directrice générale du District scolaire francophone Sud. – Archives

Cette gestionnaire d’expérience – qui a commencé sa carrière en 1994 comme enseignante –  est à la tête du plus important district scolaire francophone du Nouveau-Brunswick depuis 2013. Ses décisions ont un impact sur des milliers d’élèves et de membres du personnel répartis sur un territoire qui couvre presque la moitié de la province.

14 – Pierre Zundel (25)
PDG Collège communautaire du Nouveau-Brunswick 

Pierre Zundel, nouveau PDG du CCNB. – Archives

Pas de nouvelles, bonnes nouvelles. Après des périodes tumultueuses lorsque sa prédécesseure était en poste, le CCNB semble maintenant traverser une période plus calme sous la gouverne de Pierre Zundel. L’institution n’est pas épargnée par la COVID-19, mais semble bien se débrouiller malgré tout. Son PDG ne manquera pas de travail au cours des prochains mois.

15 – Serge Cormier (13)
Député d’Acadie-Bathurst 

Serge Cormier – Archives

Serge Cormier s’est démarqué lors de son premier mandat, de 2015 à 2019, en occupant trois postes de secrétaire parlementaire. Aujourd’hui, il est moins influent, mais demeure membre du comité parlementaire sur les pêches et les océans. Il intervient de temps à autre dans les médias dans divers dossiers.

16 – Kevin Arseneau (14)
Député de Kent-Nord 

Le député Kevin Arseneau du Parti vert. – Acadie Nouvelle: Mathieu Roy-Comeau

Ce fermier de Rogersville – qui s’est fait connaître sur la scène provinciale à titre de président de la FÉÉCUM et ensuite de la SANB – est aujourd’hui l’un des trois députés verts à Fredericton. Lui et ses collègues ont vu leur pouvoir fondre lorsque Blaine Higgs a remporté une majorité de sièges en septembre dernier. Kevin Arseneau demeure tout de même l’un des députés les plus visibles sur la place publique.

17 – Francis Sonier (17)
Éditeur-directeur général d’Acadie Média

Francis Sonier – Archives

Ce journaliste de formation est le grand patron de l’Acadie Nouvelle – le seul quotidien francophone et seul quotidien indépendant du Nouveau-Brunswick – et des Éditions de la Francophonie. Il a aussi une influence nationale à titre de président de l’Association de la presse francophone (APF).

18 – Patrick Parent *
PDG d’Alcool NB et de Cannabis NB

Patrick Parent est le PDG d’Alcool NB et de Cannabis NB. – Acadie Nouvelle: Mathieu Roy-Comeau

Nommé en 2019, Patrick Parent a tiré son épingle du jeu notamment en transformant Cannabis NB, qui génère enfin des profits. Il reste à voir si le gouvernement Higgs décidera de privatiser cette société de la Couronne, ou s’il optera pour le statu quo maintenant qu’elle n’est plus dans le rouge. Il vient d’annoncer son départ afin de retourner dans le secteur privé.

19 – Isabelle Thériault (30)
Cheffe adjointe du Parti libéral

La chef adjointe du Parti libéral Isabelle Thériault. – Archives

La députée de Caraquet est l’une des étoiles montantes du Parti libéral. Réélue avec une majorité écrasante en septembre dernier face au candidat progressiste-conservateur, maire Kevin Haché, elle a ensuite pris du gallon et a été nommée cheffe adjointe du Parti libéral. Elle est aussi la porte-parole de l’opposition en ce qui a trait au tourisme, au patrimoine, à la culture et à l’égalité des femmes.

20 – Robert Gauvin (4)
Député de Baie-de-Shediac-Dieppe

Le député Robert Gauvin – Archives

À pareille date l’année dernière, Robert Gauvin était vice-premier ministre et le seul député du Nord dans le gouvernement Higgs. Aujourd’hui, il est dans l’opposition officielle et est nettement moins influent, ce qui explique sa dégringolade dans notre classement. Il demeure un député très connu et qui a une bonne place dans le cabinet fantôme de Roger Melanson à titre de porte-parole pour les dossiers liés aux affaires rurales et au développement social.

21 – Yvon Lapierre (18)
Maire de Dieppe 

Le maire de Dieppe, Yvon Lapierre. – Acadie Nouvelle: Alexandre Boudreau

Ce vétéran de la politique municipale est à la tête de la plus grande ville francophone des provinces de l’Atlantique. Une ville en pleine croissance et qui continue d’évoluer sous la gouverne d’Yvon Lapierre. L’élu siège aussi au conseil d’administration de l’Association des cités du Nouveau-Brunswick.

22 – Frédérick Dion*
Directeur général de l’Association francophone des municipalités du N.-B. 

Frédérick Dion, le directeur général de l’AFMNB. – Archives

Peu de Néo-Brunswickois connaissent mieux le milieu municipal et ses défis que le directeur général de l’AFMNB. Frédérick Dion ne manquera pas de pain sur la place au cours des prochains mois, alors que le gouvernement Higgs mettra en branle sa réforme de la gouvernance municipale.

23 – Gaëtan Thomas (9)
PDG du Conseil économique du Nouveau-Brunswick 

Le président-directeur général du Conseil économique du Nouveau-Brunswick, Gaëtan Thomas. – Gracieuseté: GNB

L’ex-PDG d’Énergie NB n’est pas resté à la maison à tourner en rond après avoir pris sa retraite en mai dernier. Quelques semaines plus tard, il a été nommé PDG du Conseil économique du Nouveau-Brunswick, le principal groupe de pression qui défend les intérêts des entrepreneurs francophones de la province.

24 – Michelyne Paulin (23)
Présidente du conseil d’administration du Réseau de santé Vitalité 

Michelyne Paulin, la présidente du conseil d’administration de Vitalité. – Archives

L’année 2020 n’a pas été de tout repos pour Michelyne Paulin. Des membres du conseil ont claqué la porte dans la foulée de la réforme avortée des urgences rurales. On a aussi vu à quel point ce conseil ne pèse pas lourd dans la balance et que le PDG et le ministre font la pluie et le beau temps. Elle sera à nouveau dans le feu de l’action prochainement, puisque le gouvernement Higgs compte réformer le système de soins de santé.

25– Jolène Richard (22)
Juge en chef de la Cour provinciale du Nouveau-Brunswick 

La juge Jolène Richard, au centre, en compagnie de Dominic LeBlanc et de Justin Trudeau. – Archives

Cette avocate de formation a été juge à la Cour provinciale du Nouveau-Brunswick pendant neuf ans avant d’être nommée juge en chef en 2017. Elle n’est pas présente sur la place publique – comme à peu près tous les magistrats – mais demeure quand même influente dans son milieu.

26 – Alexandre Cédric Doucet*
Président de la SANB

Selon Alexandre Cédric Doucet, le gouvernement aurait l’intention de poser les balises de la révision dans le discours du Trône, le 17 novembre. – Archives

Cet étudiant en droit et ancien leader étudiant a remporté les élections à la présidence de la Société de l’Acadie du Nouveau-Brunswick en juin 2020. Il n’a pas la langue dans sa poche et n’hésite pas à hausser le ton lorsqu’il en sent le besoin pour défendre les intérêts des francophones de la province.

27 – Nathalie Savoie *
Présidente du C.A. du Groupe Savoie 

Nathalie Savoie, présidente du Groupe Savoie. – Archives

Cette entrepreneure est à la tête du  Groupe Savoie – l’un des plus importants employeurs du Restigouche – depuis avril 2016. En plus d’être la présidente du conseil d’administration de ce gros joueur de l’industrie forestière, elle occupe aussi le poste de vice-présidente aux ressources humaines.

28  – Madeleine Dubé (19)
Vice-rectrice de l’Université de Moncton – campus d’Edmundston 

Madeleine Dubé – Archives

Cette ancienne politicienne provinciale a été nommée à la tête du campus d’Edmundston de l’Université de Moncton – une importante institution dans la région – en 2018. L’institution a réussi à maintenir son niveau d’inscriptions lors de la dernière rentrée malgré la COVID-19.

29 – Louise Imbeault (24)
Présidente de la Société Nationale de l’Acadie 

Louise Imbeault – Gracieuseté

En plus d’être la présidente de la SNA – qui défend les intérêts des francophones des provinces de l’Atlantique – Louise Imbeault est active dans le milieu culturel à titre de propriétaire-éditrice de la maison d’édition jeunesse Bouton d’or Acadie.

30 – Carol Doucet*
Gérante d’artiste

Carol Doucet – Archives

Gérante d’artiste, propriétaire d’une maison de disques, agente de booking, relationniste de presse; Carol Doucet porte plusieurs chapeaux. Elle a notamment aidé à lancer les carrières de Lisa LeBlanc, des Hay Babies, de Pascal Lejeune et de Joseph Edgar. Peu de gens dans l’industrie musicale ont autant de poids que cette entrepreneure de Moncton.