COVID-19: 32 nouveaux cas jeudi; situation «inquiétante» dans le Nord-Ouest

La Santé publique a annoncé 32 nouveaux cas de COVID-19 jeudi.

Les nouveaux cas se répartissent comme suit: 19 dans la zone 4 (Madawaska-Victoria), 5 dans la zone 1 (Moncton et Sud-Est), 3 dans la zone 2 (Saint-Jean), 3 dans la zone 3 (Fredericton), et 2 dans la zone 5 (Restigouche).

Il y a maintenant 324 cas actifs dans la province, dont 112 dans la zone 4.

Trois personnes sont hospitalisées, dont deux aux soins intensifs.

La médecin-hygiéniste en chef de la province, Jennifer Russell, a qualifié la situation dans cette région «d’extrêmement inquiétante».

Pour ce qui est des zones 1, 2 et 3, elle a qualifié la situation d’encourageante, soulignant que le nombre de nouveaux cas et d’admissions à l’hôpital était relativement stable.

Le premier ministre Blaine Higgs a même indiqué que ces régions pourraient revenir à la phase orange d’ici quelques jours si la tendance se maintient.

La gravité de la situation dans le Madawaska était toutefois sur toutes les lèvres, jeudi. La région a subi une augmentation fulgurante des cas de COVID-19 ce mois-ci.

Depuis dimanche, 77 cas ont été détectés dans cette région à elle seule.

Des 19 nouveaux cas répertoriés dans le Madawaska jeudi, 6 sont liés à l’éclosion dans la ferme avicole Nadeau à Saint-François-de-Madawaska. L’entreprise est fermée jusqu’à au moins jeudi.

Blaine Higgs a laissé entendre que cette région pourrait retomber en confinement plus-que-rouge d’ici quelques jours si la situation ne s’améliore pas.

Il a indiqué que ce confinement ressemblerait beaucoup aux premières semaines du mois de mars 2020, alors que les écoles et les entreprises non essentielles étaient fermées.

Selon la Dre Russell, la Santé publique va faire le point et compiler des informations sur la situation afin d’informer le comité multipartite sur la COVID-19 vendredi.

«C’est le cabinet COVID-19 qui va prendre les décisions», a-t-elle dit au sujet des facteurs déclencheurs pour qu’un confinement soit imposé dans une région.

Elle ajoute que le dépistage se fait à plus grande échelle dans le Madawaska et que plusieurs cliniques ont été mises sur pied.

Le Réseau de santé Vitalité a ouvert une nouvelle clinique de dépistage à Clair, au sein de la clinique du Haut-Madawaska, afin d’améliorer l’accès au dépistage dans le Nord-Ouest. Ce service est disponible sur rendez-vous seulement après avoir contacté Télé-soins (811).

Cas confirmés et avis d’exposition

Les élèves de l’École élémentaire Sacré-Cœur à Grand-Sault et de l’École régionale Saint-Basile à Edmundston poursuivront leur apprentissage à partir de la maison cette semaine, alors que le dépistage des membres du personnel se poursuit. Les élèves retourneront à l’école le lundi 25 janvier.

Un cas a été décelé à l’école Riverview High, dans la zone 1 (région de Moncton). L’école sera fermée pendant trois jours pour faire la recherche des contacts et pour effectuer le dépistage.

Dans la zone 4 (Madawaska), la Santé publique a déclaré une éclosion au Pavillon Le Royer, un foyer de soins spéciaux d’Edmundston. Une enquête y a été entamée après la découverte d’un cas dans cet établissement mercredi. Des membres de l’équipe provinciale de gestion rapide des éclosions sont sur place pour apporter du soutien aux résidents et aux employés.

La Santé publique a par ailleurs recensé une exposition dans un établissement de conditionnement physique à Edmundston, soit le Sparta Progression Gym, les 13 et 15 janvier entre 7h et 9h au 113 D, 44e avenue.