Moncton: le viaduc de la rue Main fait deux victimes en deux jours!

Le viaduc ferroviaire de la rue Main à Moncton a englouti deux autres véhicules cette semaine. Nouveau chapitre d’une histoire sans fin qui n’en finit plus de faire rire les internautes.

Cette fois, deux incidents se sont produits à seulement quelques heures d’intervalle.

Mercredi midi, un camion de cinq tonnes circulant vers l’est s’est encastré sous la structure du CN. Le conducteur n’a semble-t-il n’a pas prêté suffisamment attention aux enseignes avertissant de la hauteur maximale: 11 pieds ou 3,3 mètres.

Selon Patricia Levesque, sergente d’état-major au service régional Codiac de la GRC, le conducteur, un homme de 28 ans a reçu une contravention car il ne détenait pas le permis de conduire lui permettant d’être au volant de ce type de véhicule.

Le lendemain, peu après 14h, une autre rencontre brutable a perturbé à nouveau la circulation dans le centre-ville. Un second camion circulant dans le même sens s’est retrouvé coincé à son tour.

«La personne a fait une erreur de jugement», commente simplement Mme Levesque.

Chaque fois, la GRC est intervenue, une dépanneuse a remorqué le véhicule encastré et la circulation a été détournée provisoirement.

Personne n’a été blessé.

Les deux malheureux ne sont pas les premiers à mal juger la hauteur du pont. De mémoire de journaliste, des collisions se sont produites au même endroit en mai 2012, en mars 2017 et juillet 2017.

Les panneaux jaunes ne semblent pas suffire…

Malgré les marquées laissées par ces chocs à répétition, la structure du viaduc construit en 1915, elle, reste toujours intacte. «Ç’a été vérifié par des inspecteurs du CN, il n’y a pas eu de dommages significatifs», nous assure la porte-parole de la GRC.

Bravo aux ingénieurs!