Une femme accusée de voies de fait graves

Une femme de 18 ans de la Première Nation d’Elsipogtog a été accusée de voies de fait graves en lien avec une agression à l’arme blanche survenue dans la communauté.

Mercredi, peu avant 15h, des policiers se sont rendus à une résidence située sur la rue Oak, où une femme de 22 ans avait été grièvement blessée à l’arme blanche. La femme a été transportée à l’hôpital.

La police a arrêté, sans problème, une femme près de l’endroit où l’incident s’était produit.

Jeudi, Tia Augustine a comparu, par téléphone, en cour provinciale à Moncton et a été accusée de voies de fait graves. Elle a été remise en détention et elle comparaîtra en cour, lundi, pour inscrire l’audience sur la libération sous caution.