Anti-masques: des manifestants derrière les barreaux

Des personnes arrêtées dimanche lors d’une manifestation contre le confinement et le port du masque devront maintenant répondre de leurs actes allégués, selon la GRC. Cinq des six personnes arrêtées devant l’hôtel de ville de Moncton dimanche devront comparaître devant un tribunal. David Robert West, 54 ans, de Riverview, est détenu jusqu’au 28 janvier en attendant sa prochaine comparution, une audience de libération sous caution.

Nicholas DeAngelis, âgé de 34 ans, de Bathurst, est aussi détenu jusqu’à jeudi. Idem pour Britney Lee Green, âgé de 31 ans, aussi de Bathurst. Ces trois participants à la manifestation sont accusés d’avoir contrevenu à la Loi sur les mesures d’urgence. «Un individu de 47 ans de la région de Moncton qui a été arrêté a ensuite été relâché», précise le constable Hans Ouellette, responsable des communications de la GRC du N.-B. La GRC n’a pas été en mesure de fournir au journal des informations sur les deux autres personnes détenues lundi.

«Puisque c’est une enquête qui est toujours en cours, d’autres accusations pourraient être ajoutées», dit Hans Ouellette.

Cependant, selon la CBC, deux individus ont été accusés de voies de fait et d’entrave à des agents de la paix. Selon ce média, il s’agirait de Jonathan Rossiter, 29 ans, de Nackawic, et de Dawn Teakles, 49 ans, de Moncton. Le constable Hans Ouellette affirme que plusieurs amendes ont été remises à divers manifestants sans toutefois en préciser le chiffre.