Les marmottes canadiennes prédisent un printemps hâtif

Les marmottes les plus connues du Canada ont prédit un printemps précoce mardi, alors qu’elles livraient leurs prévisions annuelles en ligne en raison de la pandémie de COVID-19.

À Val-d’Espoir, sur la péninsule gaspésienne, la marmotte québécoise Fred a hésité à quitter sa cabane miniature. Lorsque le rongeur a finalement émergé, l’organisateur l’a approché de son oreille et a dit qu’il avait prédit un printemps précoce.

La marmotte la plus célèbre de Nouvelle-Écosse, Shubenacadie Sam, avait été la première à faire sa prédiction, émergeant avec hésitation de sa grange miniature sans voir son ombre.

À Wiarton, en Ontario, la célèbre marmotte albinos de la communauté, Wiarton Willie, était introuvable, alors que les responsables appelaient le début du printemps après avoir jeté un chapeau de fourrure dans les airs – un geste qui, selon eux, rappelle la première édition de la tradition vieille de plus de 60 ans.

Le message a été livré par la mairesse Janice Jackson dans une vidéo préenregistrée.

Selon la tradition folklorique, si une marmotte ne voit pas son ombre le jour de la marmotte, les températures printanières arriveront bientôt. Cependant, si la bête repère son ombre, l’hiver sera encore long.

Les folkloristes disent que le rituel du jour de la Marmotte pourrait avoir quelque chose à voir avec le fait que le 2 février se trouve à mi-chemin entre le solstice d’hiver et l’équinoxe de printemps, mais personne ne le sait avec certitude.

Dans l’Europe médiévale, les agriculteurs pensaient que si les hérissons émergeaient de leur terrier pour attraper des insectes, c’était un signe certain d’un printemps précoce.

Cependant, lorsque les Européens se sont installés dans l’est de l’Amérique du Nord, la marmotte a remplacé le hérisson.

Aux États-Unis, la populaire marmotte de la Pennsylvanie, Punxsutawney Phil, a offert une prédiction moins optimiste que ses semblables canadiennes. La marmotte américaine aurait vu son ombre, prédisant ainsi six autres semaines d’hiver.

L’animal a fait sa prédiction alors que le nord-est des États-Unis est frappé par une tempête majeure.