Un Festi-Neige revu et corrigé en temps de pandémie

Pandémie ou pas, le comité du Festi-Neige de Campbellton a décidé d’aller de l’avant, question d’offrir un peu de réconfort et un semblant de «normalité» à la population du Restigouche.

L’an dernier, le Festi-Neige s’était joint aux activités hivernales présentées à Atholville et Tide Head pour ne former qu’un grand festival, le Carnaval des Appalaches. Mais en raison de la pandémie actuelle, les voisines ont plutôt décidé de faire profil bas cette année. À Campbellton par contre, on tenait à ce que la tradition se poursuive.

Le comité organisateur a longuement réfléchi à savoir si un festival allégé valait le coup.

«C’est l’hiver, il fait froid. Surtout, il y a cette pandémie qui nous empêche de vivre normalement depuis plusieurs mois. On dirait que l’été dernier, c’était moins difficile de composer avec la COVID-19. Mais là, on sent que les gens ont besoin d’un petit quelque chose pour garder le moral», explique Nancy Belliveau, responsable du comité du Festi-Neige.

Sa programmation a toutefois été élaborée pour respecter les consignes sanitaires, pour minimiser les contacts et les rassemblements.

Le comité mise sur des activités individuelles comme la marche, la glissade, le patinage. Des activités virtuelles ont également été ajoutées à la programmation, comme une chasse au trésor, du bricolage ainsi que quelques concerts en direct. On présentera également un feu d’artifice près du phare de la ville.

Des sculptures en neige ont été érigées à quelques endroits de la ville de Campbellton dans le cadre du Festi-Neige. – Crédit Jean-François Boisvert

«Ce ne sera pas comme à l’habitude, car on doit suivre les consignes de la Santé publique. Malgré tout, il y a une petite ambiance de fête qui s’est créée en ville. On a monté des sculptures. Plusieurs commerces ont fait peindre leurs vitrines aux couleurs du Festi-Neige. Déjà, ça fait du bien», dit Mme Belliveau.

Cette dernière avoue qu’il sera impossible de surveiller tous les sites en tout temps. Elle demande donc la collaboration et la bonne volonté des gens.

«On n’a pas l’intention de jouer à la police. Ça fait quand même plusieurs mois que nous sommes là-dedans (la pandémie). Les gens savent ce qu’ils ont droit de faire et quelles sont les conséquences de ne pas respecter les consignes. On espère donc que les participants seront respectueux des consignes», dit-elle.

Le festival prendra son envol jeudi et se terminera lundi (Jour de la Famille).

Des sculptures en neige ont été érigées à quelques endroits de la ville de Campbellton dans le cadre du Festi-Neige. – Crédit Jean-François Boisvert