Bilan de tempête: des vents de 100 km/h et près de 40 cm de neige sur la Péninsule

Le Nouveau-Brunswick s’est remis tant bien que mal de la tempête hivernale qui a frappé une bonne partie de la province, lundi.

Selon les données d’Environnement Canada, la région de Caraquet a reçu pas moins de 37 cm de neige. Il s’agirait d’un record de précipitation pour un 1er mars. L’ancienne marque établie en 1968 étant de 35,6 cm.

Les régions de Miramichi (29 cm), Saint-Quentin (25 cm) et Bathurst (20 cm) ont également goûté aux caprices de Dame nature.

La situation n’était guère plus reluisante mardi, alors que des vents forts ont balayé l’ensemble de la province durant toute la journée.

La poudrerie a grandement compliqué les déplacements. La visibilité était réduite à plusieurs endroits.

Le ministère des Transports a d’ailleurs ordonné mardi la fermeture de la route 2 entre Saint-Léonard et Grand-Sault, de la route 11 entre Janeville et Bertrand, de la route 113 de la Baie de Shippagan au Chenal de Miscou et de la route 134 dans la région du Restigouche.

Environnement Canada a enregistré des vents soufflant à 98 km/h à Bas-Caraquet durant la nuit de lundi à mardi.

Des avertissements de vent et des avis de poudrerie étaient toujours en vigueur mardi soir dans la région Chaleur, la Péninsule acadienne et dans une partie du Restigouche.

Un froid mordant s’est aussi installé tôt mardi dans les régions les plus au nord.

À Edmundston, le mercure a chuté à -31°C mardi matin avec le refroidissement éolien. Ce n’était guère plus chaud à Bathurst et à Caraquet, où les températures ressenties indiquaient respectivement -29°C et –24°C.

Les vents parfois violents ont évidemment perturbé le réseau électrique d’Énergie NB. À certains moments mardi, plus de 10 000 clients de la société de la Couronne étaient privés d’électricité.

Les pannes ont frappé un peu partout à travers la province, particulièrement dans le comté de York où 9600 usagers étaient plongés dans le noir mardi soir. Fredericton était toutefois épargnée par ces pannes au moment d’écrire ces lignes.

Mardi matin, ce sont surtout des abonnés d’Énergie NB se trouvant dans la région de Moncton qui étaient les plus durement touchés.

Tout ce mauvais temps devrait être chose du passé dès mercredi matin, alors que les vents forts auront cessé et que le soleil sera de nouveau au rendez-vous.

Les températures demeureront toutefois plutôt froides dans l’ensemble de la province, jusqu’à l’arrivée du week-end et à un retour à des normales saisonnières.