Un bateau de pêche avec 32 occupants en détresse au large de la N.-É.

Une opération de secours est en cours mercredi dans l’océan Atlantique afin de procéder au sauvetage de 32 personnes prisonnières d’un navire de pêche qui a été endommagé par le feu à quelque 200 kilomètres au sud de Yarmouth, en Nouvelle-Écosse.

Selon le Centre conjoint de coordination des opérations de sauvetage (CCCOS) d’Halifax, l’alimentation en électricité a été rompue à bord du bateau de pêche aux pétoncles FV Atlantic Destiny qui est à la dérive par une mer agitée.

Des avions et des navires des Forces armées canadiennes ont répondu aux appels d’urgence lancés mardi soir par l’équipage du bateau.

Un hélicoptère Cormorant CH-149 a commencé l’évacuation des personnes à bord. Celles-ci doivent être transportées à Yarmouth.

Un hélicoptère de la Garde côtière des États-Unis prête assistance aux équipages canadiens lors de la délicate opération d’évacuation.

En toute fin de soirée, mardi, l’incendie à bord du FV Atlantic Destiny était éteint mais en raison de vagues de huit mètres de haut et de vents de 55 noeuds, l’eau avait commencé à monter dans l’embarcation. Toutes les personnes à bord ont enfilé leurs vestes de flottaison.

Le port d’attache du FV Atlantic Destiny est situé à Riverport, en Nouvelle-Écosse.