Le projet d’éoliennes envisagé à Anse-Bleue, dans la Péninsule acadienne, pourrait trouver un nouveau domicile à une quinzaine de kilomètres plus au sud, soit à Pokeshaw.

La construction de cinq éoliennes à Pokeshaw a été annoncée en 2020 par l’entreprise Potentia Renewables. Ce projet, contrairement à celui d’Anse-Bleue, a obtenu l’aval de la population et a été développé en partenariat avec le Conseil récréatif de Pokeshaw et de Black Rock.

Cependant, en raison des délais occasionnés par la pandémie mondiale de la COVID-19, Potentia Renewables n’aurait pas été en mesure de terminer la construction avant la fin de mars 2021, dit Kevin Whelton, président du Conseil récréatif de Pokeshaw et de Black Rock.

«Potentia avait demandé un prolongement, mais Énergie NB n’a pas voulu. C’est décevant, car cela fait depuis environ 2006 que nous travaillions pour avoir un projet d’énergie éolienne chez nous. Nous étions très proches de l’avoir, mais la pandémie a eu lieu…», ajoute M. Whelton.

Énergie NB n’a pas souhaité confirmer ce détail.

La société de la Couronne a signé une entente avec Potentia Renewables en 2019. L’entreprise de Toronto avait entamé les travaux de défrichage sur le chemin Ridge, situé entre Pokeshaw et Grande-Anse.

Il reste encore une lueur d’espoir pour la communauté. Elle espère accueillir le projet envisagé par Naveco Power, qui souhaite construire un parc éolien dans la région d’Anse-Bleue, où une proportion élevée de la population s’y oppose.

Les résidents d’Anse-Bleue et des communautés environnantes sont soutenus par Isabelle Thériault, députée provinciale de Caraquet.

«C’est certain que nous serions prêts à accueillir leur projet», dit M. Whelton.

Selon M. Whelton, une discussion informelle a déjà eu lieu avec la direction de Naveco Power à ce sujet.

À la demande d’Énergie NB, Amit Virmani ne pouvait donner plus de détails sur l’état actuel des choses. Il se dit toutefois déçu que le projet de Potentia Renewables n’aille pas de l’avant.

«Je ne peux faire de commentaire sur la possibilité de déménager ou non, mais cela dit, je m’engage toujours à créer des emplois dans la province dans le domaine de l’énergie propre et nous allons toujours pousser pour que cela devienne une réalité. Nous allons faire de notre mieux pour que ces emplois ne soient pas perdus dans la province.»

Dans un message publié sur Facebook, David Coon, chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick, a demandé à Énergie NB de faire preuve d’ouverture.

«Certains gens d’Anse-Bleue ne veulent pas d’énergie éolienne, mais les communautés voisines de Pokeshaw et Black Rock en veulent. La solution est évidente. Énergie NB doit être plus flexible pour permettre à l’énergie éolienne d’entrer dans son système.»

Énergie NB n’a pas été en mesure de fournir de détails.

«Nous ne pouvons discuter aucun détail puisque nous devons respecter les conditions de confidentialité contenues dans les accords de ces deux projets», a commenté Sheila Lagacé, porte-parole chez Énergie NB.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle