Un premier élu francophone à la table du conseil municipal de Saint-Jean?

La plus vieille ville officiellement incorporée au Canada pourra-t-elle compter sur un élu francophone à la table de son conseil pour la première fois?

Guy Verna, un résident de Saint-Jean, vient de se lancer dans la course à l’élection dans la ville portuaire.

Le Saint-Jeannois d’origine haïtienne tentera de ravir l’un des deux sièges de conseiller général qui seront à pourvoir lors du scrutin municipal du 10 mai prochain.

Né à Port-au-Prince, l’aspirant conseiller habite la ville loyaliste depuis l’année 2011. Il s’est rapidement lié à la communauté francophone de l’endroit en prenant part aux nombreuses activités de celle-ci et en partageant avec les jeunes son expertise du jeu et de l’arbitrage en soccer.

Guy Verna a aussi participé durant plusieurs années aux activités en ondes et hors d’ondes de la station de radio communautaire francophone de la région.

Le candidat à l’élection occupe actuellement le poste de coordonnateur des bénévoles et événements au Centre de nouveaux arrivants de Saint-Jean.

Son élection au sein du conseil communal de la Ville de Saint-Jean n’est toutefois pas assurée.

En fait, pas moins de 33 candidats avaient signifié en date de mardi leur intention de siéger à l’un des postes d’élus, sur un total de 11 sièges disponibles à la table du conseil.

De ce nombre, déjà sept personnes ont signifié leur intérêt pour les deux seuls postes de conseiller général.

«Je crois que ça témoigne bien du fait que les gens veulent du changement à la tête de la municipalité», a souligné Guy Verna en entrevue avec l’Acadie Nouvelle.

En plus de l’élection possible d’un premier conseiller d’origine francophone de l’histoire de la municipalité, le scrutin de mai 2021 pourrait également signifier une plus grande diversité culturelle à la table en raison de la présence de trois autres candidats de race noire sur les rangs.

À ce jour, il n’y a eu que deux élus municipaux de race noire dans toute l’histoire du conseil communal de Saint-Jean.

«Je veux aider à faire de Saint-Jean une ville plus accueillante et dynamique, plus propre qu’à l’heure actuelle et avec de meilleures installations sportives pour les familles et les jeunes», a indiqué Guy Verna, qui participera le mois prochain à deux débats électoraux organisés par l’Université du Nouveau-Brunswick.