COVID-19: 10 nouveaux cas lundi

La Santé publique du Nouveau-Brunswick a signalé 10 nouveaux cas de COVID-19 lundi.

Il y a sept nouveaux cas dans la zone 1 (région de Moncton), soit: deux personnes de 20 à 29 ans, une personne de 30 à 39 ans, une personne de 50 à 59 ans, deux personnes de 60 à 69 ans et une personne de 90 ans ou plus.

Ces sept cas font l’objet d’une enquête.

Il y a trois cas dans la zone 4 (région d’Edmundston), soit deux personnes de 19 ans et moins et une personne de 50 à 59 ans. Ces trois cas sont des contacts de cas déjà confirmés.

Au cours des sept derniers jours, la Santé publique a recensé un total de 75 nouveaux cas. Pour les sept jours précédents, ce chiffre était de 91.

Le nombre de cas actifs s’élève maintenant à 168, un sommet depuis le 10 février.

Le nombre de cas actifs était de 162 dimanche, de 120 il y a une semaine et de 36 il y a un mois.

Les cas actifs sont répartis comme suit: 135 dans la zone 4, 18 dans la zone 1, 11 dans la zone 2 (Saint-Jean), deux dans la zone 3 (Fredericton) et un chacun dans les zones 6 (Chaleur / Péninsule acadienne) et 7 (Miramichi).

Quatorze patients sont hospitalisés, dont huit à l’unité de soins intensifs.

Depuis le début de la pandémie, 1662 Néo-Brunswickois ont été infectés par la COVID-19. Trente en sont décédés.

Cliniques de vaccination

Par ailleurs, les personnes âgées de 75 ans et plus peuvent maintenant prendre rendez-vous dans une pharmacie ou pour une clinique organisée par une régie régionale de la santé. Les renseignements pour les autres groupes actuellement admissibles sont disponibles en ligne.

De plus, les personnes admissibles peuvent maintenant prendre rendez-vous pour deux cliniques de vaccination AstraZeneca organisées par le Réseau de santé Vitalité, à Edmundston, les 6 et 7 avril. Les personnes de 55 ans et plus peuvent prendre rendez-vous en ligne ou en composant le 1-833-437-1424. Le gouvernement demande aux résidents admissibles de ne pas communiquer avec une pharmacie pour prendre un rendez-vous pour ces cliniques organisées par Vitalité.

«J’encourage tous les Néo-Brunswickois à prendre un rendez-vous pour se faire vacciner lorsqu’ils seront admissibles, a dit la Dre Jennifer Russell, médecin-hygiéniste en chef. Pour ceux qui attendent d’être admissibles, soyez patients, ce sera bientôt votre tour. Nous restons déterminés à administrer le premier vaccin à tous les Néo-Brunswickois qui le souhaitent d’ici la fin juin.

La Dre Russell a indiqué que même si les vaccins constituent un élément essentiel du plan visant à mettre fin à la pandémie de COVID-19, les Néo-Brunswickois doivent faire leur part pour ralentir la propagation du virus.

«Jusqu’à ce que nous recevions suffisamment de vaccins pour immuniser la majorité des gens du Nouveau-Brunswick, il demeure essentiel que chacun reste vigilant et continue à suivre les directives de santé publique, a déclaré la Dre Russell. Ces directives s’appliquent à tous les groupes d’âge, car nous commençons à observer au Nouveau-Brunswick des tendances concernant les variants qui sont similaires à celles observées dans d’autres provinces : les personnes hospitalisées sont plus jeunes. Nous devons tous nous appuyer mutuellement en respectant les règles de santé publique.»