Péninsule: don de 110 livres de languettes d’aluminium à un enfant «miracle»

Lorsque Rina Godin a commencé à faire la collecte de languettes de canettes en aluminium il y a 27 ans, la femme de Saint-Léolin espérait en récolter suffisamment pour les donner à une personne dans le besoin. Lundi, sa collection a été remise à Fanny Fournier, une jeune mère de famille de Paquetville. Sa fille Josie doit utiliser un fauteuil roulant.

Rina Godin a commencé à faire la cueillette de ces languettes pour le plaisir. Avec le temps, elle a commencé à demander à des amis et à de la famille de les récolter également. Michel Thériault, un ami de Maisonnette, a été d’une grande aide. En 27 ans, elle a réussi à amasser près de 110 livres de languettes.

«Je voulais les donner à quelqu’un de la Péninsule acadienne, mais je ne savais pas à qui les donner. J’ai su la semaine dernière qu’il y avait une famille de Paquetville qui voulait les avoir. Aujourd’hui, après 27 ans, c’est vraiment une journée spéciale pour moi», dit-elle.

Fanny Fournier, âgée de 31 ans, a donné naissance à ses «petits miracles» il y a bientôt trois ans. Enceinte de jumeaux, elle a accouché prématurément après seulement 24 semaines. La grossesse a été très éprouvante pour la mère.

«Leurs corps étaient de la même largeur que ma main (à leur naissance). Ils étaient minuscules. Leur peau était très fragile. Ce sont des petits miracles. Je n’en revenais pas que les médecins aient été capables de les sauver.»

Les problèmes de santé ont commencé assez tôt pour la petite Josie. Moins d’un mois après sa naissance, elle a subi des opérations aux intestins et au cœur. Le médecin s’est aussi aperçu qu’elle avait des saignements du côté droit du cerveau. En conséquence, le côté gauche de son corps est paralysé, ce qui complique ses déplacements.

Fanny et son conjoint Brian ont reçu un don d’un fauteuil roulant d’une femme de Lamèque.

«Même si on en a une, on sait que cette chaise ne fera pas à Josie pour toujours. Lorsque Josie sera trop grande, je vais la donner à un autre enfant qui en a besoin.»

Pendant ce temps, tout comme Rina Godin, ils récoltent des languettes de canettes. Il est estimé qu’il faut environ 26 sacs pesant environ 33 livres chacun pour fabriquer un fauteuil roulant.

«Ça en prend beaucoup, donc on va continuer à les ramasser», dit Fanny Fournier.