Procès Ngola: autre ajournement, cette fois à la demande de la juge

Le dossier du Dr Jean-Robert Ngola a été repoussé une fois de plus, mercredi, au Palais de justice de Campbellton. Cette fois par contre, ce n’est ni à la demande des avocats de la défense ni de celui de la Couronne, mais bel et bien de la juge, Ann Dugas-Horsman.

Les procédures venaient à peine de débuter lorsque cette dernière, embêtée par un problème de santé, a indiqué aux juristes ne pas être en mesure de poursuivre l’audience. Après s’être excusée aux avocats et a remis le dossier à mardi.

Cette audience de gestion de cas avait notamment pour objectif de déterminer le choix de langue du procès. La défense demande jusqu’ici la tenue d’un procès bilingue, ce à quoi s’oppose la Couronne. L’audience visait également à faire le point sur une requête des avocats de la défense visant à obtenir certains documents en provenance de tiers partis, notamment du Réseau de santé Vitalité et du cabinet du premier ministre.

M. Ngola est accusé de ne pas s’être conformé à l’arrêté obligatoire de la Loi sur les mesures d’urgence du Nouveau-Brunswick en lien avec la COVID-19. Plus précisément, on lui reproche de ne pas s’être isolé à la suite de son retour d’une autre province en mai.