La situation reste grave dans la zone 4. La Dre Jennifer Russell est toutefois encouragée par les progrès de la vaccination conjugués à une légère diminution du nombre de cas dans la région.

Dans le premier point de presse en neuf jours, la Santé publique du Nouveau-Brunswick a annoncé sept nouveaux cas de COVID-19, jeudi.
La zone 4 concentre 115 des 146 cas actifs dans la province. La région de Madawaska-Victoria compte toutefois 21 cas de moins que dimanche dernier.

Vingt Néo-Brunswickois sont hospitalisés, dont 13 aux soins intensifs. «C’est le plus grand nombre de personnes hospitalisées et de patients en soins intensifs depuis le début de la pandémie», s’inquiète Dre Jennifer Russell.

Désormais, 121 468 Néo-Brunswickois ont reçu au moins une dose de vaccin. Cela représente 18,4% de la population, une proportion supérieure à celle des autres provinces de l’Atlantique, du Manitoba et de l’Alberta.

Dans la zone 4, où 3100 doses supplémentaires ont été livrées, le taux de vaccination atteint 28.5%. La médecin-hygiéniste en chef se félicite de la «forte participation dans les cliniques et dans les pharmacies».

«Notre campagne de vaccination s’est considérablement accélérée au cours du dernier mois, et nous réalisons d’importants progrès malgré des enjeux occasionnels liés à l’approvisionnement et d’autres contretemps», assure-t-elle. Dans le Nord-Ouest, 80% du personnel des écoles du secondaire ont participé aux cliniques de vaccination. À Grand-Sault, une clinique de vaccination communautaire commencera samedi au Centre E. & P. Sénéchal pour les personnes ayant pris rendez-vous.

Des symptômes sérieux chez des personnes vaccinées

Selon la Dre Russell, trois patients atteints de la COVID-19 actuellement hospitalisés avaient été vaccinés plus de 14 jours avant l’apparition de leurs symptômes. Une autre personne hospitalisée avait été immunisée moins de 14 jours avant de développer des symptômes.

Les vaccins contre la COVID-19 permettent de développer des anticorps contre le virus et d’éviter des complications graves dans la plupart des cas, mais ils ne sont pas infaillibles.

Selon Santé Canada, l’immunité se développe avec le temps après la première dose du vaccin. Il faut environ deux semaines pour développer une protection significative contre la COVID-19 à l’aide des vaccins disponibles au N.-B., soit ceux de Pfizer, Moderna et AstraZeneca.

«Plus le temps après la vaccination, moins il y a de risque d’être hospitalisé», résume Dre Russell. Il faut également recevoir une deuxième dose afin d’avoir une immunité plus complète.

Les plus jeunes ne sont plus épargnés

Comme ailleurs au pays, des personnes jeunes et en bonne santé se retrouvent plus souvent et rapidement hospitalisés alors que les variant prennent le dessus sur la souche originale.

Depuis le 1er mars, 85% des personnes hospitalisées de moins de 50 ans ont été transférées en soins intensifs.

«Jusqu’à présent, les hospitalisations touchaient surtout les personnes âgées, maintenant que ces personnes ont été vaccinées, on voit des personnes plus jeunes admises en soins intensifs. C’est aussi lié aux variants, particulièrement le variant britannique, qui provoque des symptômes plus sérieux», analyse Dre Russell.

Le variant britannique, plus contagieux, représente la majorité des cas dans la zone 4, précise la responsable de la Santé publique.

«Je sais qu’il y a beaucoup d’inquiétude et de fatigue liées à la COVID-19 dans la région, mais plus que jamais, l’heure est à la vigilance», lance-t-elle.

Dans la région, 13 cas sont encore sous enquête.

L’hôpital d’Edmundston sous pression

Selon le Réseau l’Hôpital régional d’Edmundston, 13 patients atteints de la COVID-19 étaient hospitalisés jeudi à l’Hôpital régional d’Edmundston (soit le même nombre que mercredi), dont sept aux soins intensifs – et six sous respirateur. Deux patients ont dû être transférés vers Fredericton.

Dre Russell explique que l’hôpital a atteint sa capacité et que d’autres patients seront bientôt transférés vers d’autres hôpitaux. Elle anticipe que la pression sur le système de santé s’atténuera à mesure que la vaccination progressera. Les deux réseaux de santé, Ambulance Nouveau-Brunswick et le programme Extramural ont convenu d’un plan de transfert des patients atteint de la COVID-19, ajoute-t-elle.

Selon Thomas Lizotte, porte-parole de la régie francophone, les causes de la situation sont «multifactorielles».

«Le taux d’occupation est élevé, les mesures de santé publique ralentissent les procédures médicales et plusieurs personnes sont en attente d’une place dans un foyer de soin. C’est tout ce cocktail-là qui crée un débordement.»

Au tour des citoyens de 55 ans et plus

Les personnes âgées de 55 ans et plus peuvent maintenant prendre un rendez-vous pour les prochaines cliniques de vaccination AstraZeneca qui seront organisées par le Réseau de santé Horizon et le Réseau de santé Vitalité à Woodstock, Grand-Sault, Campbellton, Bathurst, Tracadie, Miramichi, Moncton, Fredericton, Oromocto, Saint John et St Stephen. Les personnes admissibles peuvent s’inscrire en ligne ou en composant le 1-833-437-1424.

Autre mise à jour: il n’y aura finalement pas de cliniques de vaccination organisées à l’intention des grands employeurs et des préposés aux soins à domicile, tel qu’il était initialement prévu. Les personnes qui font partie de ces groupes se feront plutôt vacciner une fois que leur tranche d’âges sera admissible.

«Mettre l’accent sur l’admissibilité en fonction de l’âge permettra de maximiser l’efficacité et de nous adapter à l’évolution des chaînes d’approvisionnement», explique la ministre de la Santé, Dorothy Shephard.

Le gouvernement annonce également que les travailleurs en rotation, les camionneurs ainsi que les gens qui effectuent régulièrement la navette de part et d’autre de la frontière peuvent désormais fixer un rendez-vous pour recevoir leur première dose du vaccin par l’entremise des cliniques organisées par les régies régionales de la santé.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle