Organigram s’offre une usine de bonbons au cannabis

Après le chocolat, Organigram se lance dans les confiseries. Le producteur de cannabis de Moncton vient d’acquérir un site de production de produits de cannabis comestibles au Manitoba.

L’entreprise néo-brunswickoise a annoncé mardi avoir fait l’acquisition de la société The Edibles & Infusions Corporation (EIC), un fabricant et un distributeur de chocolat et de confiserie qui tente d’entrer sur le marché florissant du cannabis comestible.

Cette dernière opère une usine 51 000 pieds carrés et un laboratoire de recherche et de développement situés à Winnipeg. Elle espère obtenir l’autorisation fédérale de produire et de vendre ces produits réglementés au cours des prochains mois. Si Santé Canada donne son feu vert, la production pourrait commencer à la fin de 2021.

«EIC a la capacité de produire une large gamme de produits infusés au cannabis dans divers formats et dosages, y compris la pectine, la gélatine et les pâtes à mâcher sans sucre (bonbons gélifiés) ou le caramel», décrit Organigram sur son site internet.

Pour le PDG d’Organigram, Greg Engels, l’objectif est double: il s’agit à la fois de percer dans l’ouest du pays et «d’innover en permanence en matière de produits et de formulations».

Le producteur de Moncton propose déjà depuis l’an dernier des plaques de chocolat commercialisées sous la marque Trailblazer et des truffes au chocolat commercialisées sous la marque Edison.

Les produits à mâcher à pâte molle représentent déjà environ 75% des ventes de produits comestibles à base de cannabis. Organigram souhaite donc se positionner sur un «segment en croissance rapide de l’ensemble du marché canadien», note Greg Engels.

L’acquisition a été réglée par un accord de 35 millions $. Organigram a fait l’achat de toutes les actions de l’entreprise manitobaine pour 22 millions $, auquel s’ajouteront des paiements additionnels pouvant atteindre 13 millions $, conditionnels aux performances financières futures de la société acquise.