Le deuil n’empêchera pas Bernard Savoie de poursuivre son travail à la mairie de Sainte-Marie-Saint-Raphaël

Personne n’en aurait voulu à Bernard Savoie de vouloir prendre une pause de la politique municipale. Le maire sortant de Sainte-Marie-Saint-Raphaël est le père de Justin Savoie, qui a perdu sa vie dans un accident tragique qui a ébranlé la Péninsule acadienne lors d’une récente tempête de neige. Mais à moins qu’un adversaire annonce une surprise de dernière minute, M. Savoie sera reconduit à la mairie par acclamation dans quelques jours.

Les mises en candidature aux élections municipales ont pris fin vendredi. À ce moment, Bernard Savoie, propriétaire d’une boucherie dans la municipalité, était le seul candidat à avoir soumis son nom pour le poste de maire à Sainte-Marie-Saint-Raphaël.

«J’aime bien mon village et j’aime ça aider. C’est pour cela que j’ai soumis mon nom. Ça me permet aussi de me changer les idées un peu par rapport à ce qui s’est passé», dit M. Savoie, qui a été élu à la mairie en 2018 lors d’une élection partielle à la suite de la démission de Conrad Godin.

Communauté côtière, Sainte-Marie-Saint-Raphaël se trouve sur la ligne de front de la lutte contre l’érosion. Plusieurs résidences et entreprises sont menacées par ce phénomène naturel, qui s’amplifie en raison des changements climatiques.

Puisqu’il y a moins de glace sur la mer et sur terre durant l’hiver, les côtes ne reçoivent plus le même niveau de protection des vagues, particulièrement lors de tempêtes. Par ailleurs, on prévoit un plus grand nombre de tempêtes fortes au cours des prochaines années et décennies.

Le conseil municipal de Sainte-Marie-Saint-Raphaël espère s’attaquer à ce dossier.

«Avec le réchauffement climatique, on essaie de travailler là-dessus. Ici, nous sommes une zone côtière et c’est un gros défi pour nous. On essaie de travailler avec Valorès (un institut de recherche à Shippagan) pour que les gens ne soient pas obligés de déménager plus tard. Il y a des maisons qui commencent à être très proches des caps.»

Bernard Savoie veut aussi miser sur le tourisme local.

«On essaie toujours de développer notre camping municipal. Ça n’avance pas toujours vite, mais avec la COVID tout tourne au ralenti.»

Dalhousie

Comme Bernard Savoie, Normand Pelletier sollicite un deuxième mandat consécutif à Dalhousie,

Ce dernier a lui aussi perdu il y a quelques mois à peine un fils à la suite d’une tragédie. Dans une entrevue donnée à l’Acadie Nouvelle, il avait avoué être passé bien près de ne pas se présenter, son deuil étant particulièrement difficile à encaisser.

«Mais j’aime ma ville, j’aime ce que l’on a réalisé comme conseil au cours du dernier mandat et j’aimerais continuer. Je ne veux surtout pas me désister à ce moment-ci et avoir des regrets dans quelques mois pour avoir passé mon tour», avait-il confié.