L’Aéroport régional de Bathurst s’entend avec un transporteur

Privé de transporteur régulier depuis plusieurs mois, voilà que l’Aéroport régional de Bathurst annonce l’arrivée d’un vol vers Montréal à compter du mois d’août.

C’est un véritable soupir de soulagement que pousse aujourd’hui l’Aéroport régional de Bathurst.

Un an après la décision d’Air Canada d’abandonner ses liaisons aériennes dans la région, elle annonce l’arrivée prochaine d’un nouveau vol en direction de la métropole québécoise suite à une entente avec la compagnie PAL Airlines.

«On avait vraiment besoin de ça. C’est une excellente nouvelle pour nous, mais aussi pour l’ensemble du nord de la province. Ça signifie qu’on est enfin connecté à nouveau au reste du pays», souligne le PDG de l’Aéroport de Bathurst, Jamie Degrâce.

Jusqu’à l’an dernier, le transporteur terre-neuvien était présent dans le paysage de l’aéroport voisin, celui de Charlo. Celui-ci marquait un arrêt sur la route Halifax-Wabush de PAL Airlines. Cette fois-ci par contre, les vols se feront vers le centre du pays à raison de trois fois semaine.

«On est très content de notre entente avec PAL Airlines qui devient du coup notre seul transporteur officiel à ce moment. C’est une compagnie qui a très bonne réputation et on a hâte d’accueillir les premiers vols», soutient M. Degrâce.

À moins d’un changement, le transporteur ne prévoit toutefois démarrer ses opérations qu’au début du mois d’août. Cette décision a été prise en grande partie en raison de la situation actuelle avec la COVID-19 au Nouveau-Brunswick, mais aussi dans le reste du pays puisque certaines régions connaissent des éclosions majeures.

«On croit que ça devrait se calmer d’ici quelques mois, surtout avec l’augmentation du nombre de personnes vaccinées à travers le pays. Le climat sera alors plus propice aux voyages. Pour l’instant, dans le contexte actuel, ce serait encore un peu précaire de mettre en place le service», indique M. Degrâce

Cette nouvelle est chaudement applaudie par l’Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick qui avait affiché ses inquiétudes face à l’érosion des services de transports collectifs dans le nord de la province.

«On n’a plus de transporteur aérien, le train passager ne roule plus. C’est très inquiétant, car ce genre de connexions avec le reste du pays est crucial pour le développement non seulement de Bathurst, mais de tout le nord du Nouveau-Brunswick. La mobilité de la population est un enjeu très important. Du coup, ça nous rassure de voir que PAL Airlines compte offrir un service vers Montréal, c’est un vide important qui est comblé», a indiqué le directeur général de l’AFMNB, Frédérick Dion.

Ce dernier estime par ailleurs qu’en dépit de ce succès, la direction de l’aéroport de Bathurst doit continuer de talonner Air Canada afin qu’il remette en place ses liaisons dans le nord du Nouveau-Brunswick.

«Est-ce que PAL Airlines pourra combler le vide laissé par Air Canada? Il faudra voir. Maintenant, est-ce qu’il y a de la place pour les deux services? Je crois que oui, on l’a vu par le passé. De plus, la compétition ce n’est jamais mauvais en soi pour les consommateurs», estime-t-il.

À ce sujet, M. Degrâce confirme que l’arrivée de PAL Airlines à Bathurst ne met pas fin aux démarches pour retrouver le service d’Air Canada.

«On continue de parler avec Air Canada, mais pour le moment nous n’avons pas de développement quant à un éventuel retour», dit-il.