Sobeys offre une «prime confinement» à certains de ses travailleurs

Le deuxième plus grand détaillant en alimentation du Canada ramène une « prime confinement » pour les travailleurs des régions où les restrictions ont été resserrées.

Sobeys affirme que la prime est « la bonne chose à faire » et qu’elle se poursuivra jusqu’à la fin des confinements ou jusqu’à ce que l’entreprise le décide en fonction de « circonstances en constante évolution ».

L’entreprise dit que la prime est un programme temporaire qui récompense les employés pour le temps qu’ils travaillent pendant la période de confinement.

Sobeys note que plus un employé travaillera pendant le confinement mandaté par le gouvernement, plus il aura une prime élevée, allant de 10 $ à 100 $ de plus par semaine.

Par exemple, un employé qui travaille une semaine de 40 heures gagnerait une prime de 100 $ pour cette période.

La société affirme que la prime sera versée aux travailleurs de première ligne de Sobeys, Foodland, FreshCo, Farm Boy, Voila par Sobeys, ainsi qu’aux employés des centres de soutien et de certains IGA dans les régions confinées du Québec.