Durement frappé par la COVID-19, il implore la population de se faire vacciner

Denis Hachey, un résident de Bathurst, s’est ajouté à la liste des victimes de la COVID-19 qui implorent les Néo-Brunswickois à se faire vacciner à tout prix.

La pandémie n’a pas épargné le sexagénaire à la retraite qui a contracté le coronavirus en début d’année lorsqu’il séjournait à sa résidence hivernale de Puerto Vallarta, au Mexique.

En grande forme, s’offrant une marche de 10 kilomètres chaque jour et évitant les rassemblements et les lieux publics, rien ne laissait supposer que M. Hachey allait être frappé par la COVID-19.

En entrevue à l’Acadie Nouvelle, l’ancien directeur des loisirs d’un foyer de soins de Bathurst a raconté avoir été contaminé après le passage d’une dame qui désirait louer sa résidence.

Trois jours après cette visite, des symptômes comme des maux de tête, des maux de cœur, des douleurs musculaires et de la fièvre sont soudainement apparus.

Après une première visite dans un hôpital mexicain où un diagnostic de COVID-19 tombera, Denis Hachey sera quelques jours plus tard admis aux soins intensifs où il séjournera quelques jours.

«Le service et les soins de santé à cet hôpital étaient excellents, le personnel là-bas m’a littéralement sauvé la vie. C’est vraiment un coup de malchance, j’avais beaucoup moins peur d’attraper la COVID-19 là-bas tellement les mesures sanitaires sont extrêmes contrairement au Nouveau-Brunswick.»

La santé fragilisée et 20 livres en moins, M. Hachey a quitté la station balnéaire du Mexique pour retourner à sa résidence de Bathurst, non sans avoir été cloué à un fauteuil roulant durant un certain laps de temps et avoir dû se soumettre à deux quarantaines consécutives.

Les malheurs de ce dernier n’ont pas pour autant disparu même une fois de retour au pays.

Victime de deux infarctus, Denis Hachey a dû être transporté à l’Hôpital régional Chaleur, puis au Centre cardiaque du Nouveau-Brunswick, à Saint-Jean, où il a dû subir une opération d’urgence.

Si le cœur tient bon et que le fauteuil roulant n’est plus nécessaire pour ses déplacements, ce dernier doit depuis son retour au Nouveau-Brunswick utiliser une canne afin de se mouvoir.

«J’étais pourtant en grande forme avant, et maintenant je dois prendre neuf différentes sortes de médicaments», a lancé l’homme âgé de 68 ans.

Deux mois après un test de dépistage qui s’est avéré enfin négatif et une importante opération cardiaque, Denis Hachey dit toujours ressentir les contrecoups de la COVID-19.

Il va de soi que sa qualité de vie au quotidien a décliné depuis le début de l’année 2021.

«La COVID a brisé tout ce qu’il y a en moi, mes jambes, mon coeur, mes intestins, vraiment tout! Les médecins ignorent pour l’instant si ma santé va prendre du mieux au cours des prochains mois.»

Lui aussi atteint de la COVID-19 lors de leur récent séjour en sol mexicain, le conjoint de M. Hachey a été nettement plus chanceux n’ayant souffert que de légers symptômes durant à peine trois jours.

Les deux hommes se rendront vendredi au Centre régional K.C. Irving à Bathurst afin de recevoir une première dose du vaccin d’AstraZeneca.

«Je veux dire aux gens que la COVID-19 c’est du sérieux… Courez aller chercher un vaccin, peu importe lequel», a affirmé avec émotion Denis Hachey, qui n’entend toutefois pas renoncer à tous les plaisirs de la vie, dont celui de passer la prochaine saison hivernale dans sa nouvelle demeure de Puerto Vallarta.