Des excédents en forte hausse malgré la pandémie chez UNI

Malgré la pandémie, UNI Coopération financière a connu de bons résultats en 2020, avec des excédents de 23,5 millions $. Il s’agit d’une hausse de 11,1% par rapport à l’année précédente et des meilleurs résultats financiers depuis 6 ans.

L’institution financière a présenté ses résultats financiers pour l’année 2020 lors de son assemblée générale annuelle, qui s’est tenue virtuellement mardi soir. Les membres de la coopérative ont pu aussi suivre la réunion par téléphone.

UNI a aussi présenté d’autres chiffres encourageants. Le 31 décembre 2020, l’actif total d’UNI se chiffrait à 4,8 milliards $, une augmentation de 8% depuis l’année précédente.

Cette hausse est attribuable à plusieurs facteurs. La croissance du volume des affaires a été au-delà des attentes, on a fait l’acquisition de portefeuilles de fonds mutuel et une diversification des lignes d’affaires a permis de générer plus de revenus.

Le secteur de l’assurance de personnes a pour sa part ajouté 1,7 million $ aux excédents de 2020. La baisse des taux d’intérêt de la Banque du Canada a tout de même eu un impact négatif sur le secteur des assurances. Sa contribution s’élevait à 8,6 millions $ en 2019.

«La progression de ces résultats démontre que nos efforts soutenus apportent des retombées tangibles. Cette solidité financière nous permet de poursuivre nos investissements dans l’acquisition et la formation de talents, dans l’amélioration de l’expérience du membre et du client, de continuer la transformation numérique et maintenir notre développement des affaires», a indiqué Robert Moreau, PDG d’UNI, dans son rapport.

Année d’apprentissage accéléré

M. Moreau qualifie 2020 d’«année d’apprentissage accéléré». Dès mars 2020, les lieux d’affaires ont dû être adaptés pour être conformes aux nouvelles exigences de la santé publique. Près de 250 employés ont fait la transition vers le télétravail.

Plusieurs projets numériques ont été implantés pour soutenir la clientèle. UNI a mis sur pied des initiatives pour permettre aux clients de prendre des rendez-vous virtuels et de signer des documents par voie électronique.

UNI a aussi implanté des mesures pour simplifier l’accès aux reports de paiement ainsi qu’aux différents programmes mis en place par le gouvernement fédéral.

L’ancien point de service de Saint-Basile (Edmundston) a été transformé en Centre contact client pour accompagner les membres dans leurs transactions quotidiennes par téléphone. Cependant, le point de service de Saint-Jacques, ainsi que ceux de Bas-Caraquet et de Grande-Anse ont définitivement fermé leurs portes en raison d’une baisse importante de l’achalandage.

Malgré ces fermetures, UNI a procédé à l’ouverture d’un nouveau point de services à Petit-Rocher. Il s’agit d’un nouveau concept visant à moderniser la façon d’offrir les services financiers.