Kent: tentative de meurtre contre une femme

Un homme âgé de 29 ans, de Renaud Mills, près de Saint-Antoine, a été accusé de tentative de meurtre en lien avec un incident survenu sur le chemin Renaud Mills.

Dans la nuit de vendredi à samedi, vers 1h20, des agents de la GRC se sont rendus sur les lieux d’une attaque, mais le suspect avait déjà pris la fuite avant l’arrivée des policiers.

Une femme a dû être transportée à l’hôpital. Elle a depuis été autorisée à sortir.

Quelques heures plus tard, selon la GRC, les policiers ont été informés qu’un automobiliste conduisait dangereusement sur la Transcanadienne à Havelock, à environ 75 km du lieu de l’incident.

Les policiers ont repéré un véhicule correspondant à la description du véhicule utilisé dans l’incident du chemin Renaud Mills.

Toujours selon la GRC, le conducteur a pris la fuite quand une auto-patrouille identifiée a allumé ses gyrophares.

Peu de temps après, les pneus du véhicule suspect ont été crevés lorsque le véhicule est passé sur le tapis clouté installé par la police près de la sortie de Shediac sur la route 11. Le véhicule est ensuite entré en collision avec trois voitures de police qui bloquaient le passage.

Personne n’a été blessé et le suspect a alors été arrêté.

La route a été temporairement fermée à la circulation pendant l’enquête.

Le 20 avril, James Bastarache a comparu en cour provinciale à Moncton. Il a été accusé de tentative de meurtre, de voies de fait graves, d’agression armée (deux chefs d’accusation), de voies de fait, de conduite d’un véhicule pendant une poursuite par la police, de conduite dangereuse d’un véhicule à moteur et d’entrave au travail d’un policier.

Il demeure en détention et comparaîtra de nouveau vendredi après-midi pour son enquête sur le cautionnement.