Homme accusé de leurre d’enfants: d’autres victimes possibles

Des accusations ont été portées contre un homme de 35 ans, de Hoyt, en lien avec deux signalements d’agressions sexuelles concernant des mineurs à Oromocto.

Daniel Leigh Hewitt a comparu, par téléphone, en cour provinciale à Fredericton le 22 avril. Il fait face à deux chefs d’accusation de leurre d’enfants, deux chefs d’accusation d’agression sexuelle et deux chefs d’accusation de contacts sexuels. Il a été mis en garde à vue et comparaîtra de nouveau lundi.

Les accusations découlent de deux signalements effectués le 21 janvier concernant deux adolescentes qui ont été persuadées de rencontrer un homme avec lequel elles avaient communiqué avec l’application Snapchat.

Selon les policiers, Daniel Leigh Hewitt utilisait le nom «DL» et le nom d’utilisateur «Standy506» sur Snapchat, et il pourrait avoir utilisé d’autres applications pour communiquer avec d’autres personnes.

«Quiconque a été en contact avec Daniel Leigh Hewitt sur Snapchat ou une autre plate-forme est prié de communiquer avec la police, a déclaré le caporal Hans Ouellette. Nous devons savoir s’il y a d’autres victimes afin de mener une enquête approfondie.»