Tentative de meurtre dans le comté de Kent: l’accusé subira une évaluation psychiatrique

Un homme âgé de 29 ans accusé de tentative de meurtre dans le comté de Kent subira une évaluation psychiatrique de 30 jours au Centre hospitalier Restigouche. James Bastarache a été arrêté samedi dernier à la suite d’un incident qui a envoyé une femme à l’hôpital.

L’évaluation psychiatrique servira à déterminer si l’homme est apte à subir un procès et s’il peut être tenu criminellement responsable de ses actes en cas de culpabilité.

À la suite de cette évaluation de 30 jours, il sera de retour en cour provinciale à Moncton le 25 mai pour fixer la date de son audience de libération provisoire.

Il est accusé d’avoir tenté de tuer une femme en la poignardant avec un couteau et de l’avoir agressée en «l’étouffant, suffoquant ou étranglant», selon l’acte d’accusation.

La procureure Mélanie Poirier LeBlanc a mentionné en cour qu’il s’agit d’une matière «de nature de violence conjugale.»

D’après la procureure, la psychiatre de James Bastarache avait aussi demandé à ce qu’il y ait une évaluation psychiatrique.

James Bastarache a comparu par vidéoconférence, vêtu d’un habit orange.

La juge Brigitte Volpé a imposé un interdit de publication sur toute preuve recueillie et tous motifs de jugement donnés dans le cadre de l’audience de libération provisoire qui aura lieu à une date ultérieure.

James Bastarache, de Renaud Mills, a été accusé de tentative de meurtre en lien avec un accident survenu le 17 avril sur le chemin Renaud Mills, près de Saint-Antoine.

La GRC est arrivée sur les lieux dans la nuit, à 1h20, mais le suspect avait déjà pris la fuite. Une femme qui se trouvait sur les lieux a dû être acheminée à l’hôpital, mais elle a depuis obtenu son congé.

Les policiers ont appris quelques heures plus tard que quelqu’un conduisait dangereusement sur la Transcanadienne près de Havelock, à l’ouest de Moncton.

Ils y ont aperçu un véhicule qui correspondait à la description du véhicule recherché. L’automobiliste a pris la fuite lorsqu’une autopatrouille a allumé ses gyrophares.

Son escapade a été interrompue par un tapis clouté installé par la police près de la sortie de Shediac sur la route 11. Ses pneus troués, le véhicule est entré en collision avec trois voitures de police qui bloquaient le passage. Personne n’a été blessé lors de cette poursuite, et James Bastarache a été arrêté.