Après une dizaine d’années passées à la direction générale de l’Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick (AFMNB), Frédérick Dion a quitté lundi ses fonctions au sein de l’organisme.

Le principal intéressé a choisi la date symbolique du 10 mai, jour d’élection municipale à travers la province, pour tirer sa révérence de l’association qui regroupe 50 municipalités francophones et bilingues du Nouveau-Brunswick.

«C’est une décision réfléchie à un moment de la vie où il est temps de passer à autre chose. Je ne quitte pas à regret», a raconté Frédérick Dion, alors qu’il s’apprêtait à délaisser son bureau situé dans la nouvelle Maison de l’Acadie, à Petit-Rocher.

M. Dion entend dorénavant consacrer ses énergies à son entreprise les Sirops d’Acadie, une érablière qui se trouve dans le DSL de Sormany et qui fait l’objet d’un projet de développement.

Frédérick Dion est formel: il n’entend pas revenir sur sa décision de quitter l’organisme et de revenir au bercail quelques mois plus tard, comme il l’a fait dans le passé.

Pas question non plus pour lui de faire le saut en politique active et de se porter candidat à une prochaine élection, ni de commenter publiquement l’actualité municipale qui lui est pourtant si chère.

«Il y a un devoir de réserve qui s’applique… Je vais me garder une petite gêne durant au moins quelques mois, même si je vais demeurer un grand allié de l’AFMNB.»

Frédérick Dion dit vouloir garder un précieux souvenir de son passage d’une quinzaine d’années au sein de l’organisme.

«Je vais garder en souvenir le dynamisme des élus municipaux, l’engagement de ces gens-là qui travaillent fort pour assurer le développement de leur communauté. Le réseau municipal et ces contacts humains vont me manquer, c’était une source d’inspiration dans mon travail.»

Un successeur

Pascal Reboul, qui était à ce jour le directeur des politiques de l’AFMNB, va succéder à Frédérick Dion à titre de directeur général de l’organisme.

Originaire de la France, le nouveau dirigeant a une formation en économie et en sciences des activités physiques et sportives.

«C’est un passionné de gouvernance locale et un excellent collaborateur pour nos membres et nos partenaires», a souligné par voie de communiqué Michel Soucy, le président de l’AFMNB.

«Pascal était la personne toute désignée, la plus apte, qualifiée et la plus disposée à prendre le flambeau. Sa nomination fait suite à un vigoureux plan de transition de plusieurs mois à l’interne où rien n’a été laissé au hasard. Les choses se sont faites comme il se doit», a quant à lui affirmé Frédérick Dion.

Pascal Reboul prend la direction au moment où la province s’apprête à vivre une importante réforme municipale.

«Ça représente plein de beaux défis. Il y aura du travail à faire pour nos membres et pour s’assurer que la réforme puisse répondre aux aspirations de nos communautés francophones», a indiqué le nouveau directeur général de l’organisme.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle