Les Néo-Brunswickois doivent attendre encore au moins une journée avant l’entrée en vigueur de la première étape du gouvernement provincial visant à lever les restrictions sanitaires.

Selon la Santé publique, 74,6% de la population avait reçu au moins la première dose du vaccin contre la COVID-19 en date de dimanche. La province souhaite atteindre un taux de 75% avant de procéder à la première étape de la phase verte.

Un peu moins de 11% de la population ont reçu les deux doses du vaccin.

Les personnes admissibles qui n’ont pas encore reçu leur première dose peuvent fixer un rendez-vous en s’inscrivant en ligne pour participer à une clinique du Réseau de santé Vitalité ou du Réseau de santé Horizon ou en communiquant avec une pharmacie participante.

La feuille de route présentée à la fin mai par le gouvernement provincial comprend trois phases. La première devait entrer en vigueur le 7 juin, à condition qu’au moins 75% de la population admissible ait reçu au moins une première dose du vaccin contre la COVID-19, que le nombre d’hospitalisations liées à la maladie soit faible et que toutes les régions de la province soient dans la phase jaune.

D’autres restrictions seront levées vers le 1er juillet, à condition qu’au moins 20% des personnes âgées de 65 ans et plus aient reçu leur deuxième dose du vaccin, que le nombre d’hospitalisations reste faible et que toutes les zones de santé restent dans la phase jaune.
La province entend lever toutes les restrictions et mettre fin à l’arrêté d’urgence lorsqu’au moins 75% de la population aura reçu les deux doses du vaccin. On vise le premier week-end du mois d’août.

Cela ne signifie pas que la COVID-19 va entièrement disparaître, mais les deux doses augmentent le niveau de protection et réduisent le niveau de gravité des symptômes et des effets de la maladie.

«Les gens vaccinés pourraient avoir une infection, mais ils auront moins de symptômes sévères ou aucun symptôme. C’est ce qui nous donne l’assurance que les deux doses vont protéger un pourcentage élevé de la population contre les effets sévères de la COVID», explique la Dre Jennifer Russell, médecin-hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick.

Par exemple, selon la Dre Russell, il faut prévoir une hausse du nombre de cas une fois que les restrictions de voyages seront assouplies.
«Mais, si la vaste majorité de la population est pleinement vaccinée, il ne devrait pas y avoir beaucoup de gens admis à l’hôpital et aux soins intensifs.»

La Santé publique du Nouveau-Brunswick n’a pas encore eu le temps de compiler les données pour le public (elles devraient être disponibles sous peu), mais selon les statistiques rendues publiques en Nouvelle-Écosse, 94,2% des personnes ayant reçu un diagnostic positif à la COVID-19 depuis le 15 mars n’étaient pas vaccinés contre la maladie. En mai, la province a vu des éclosions majeures avec plusieurs centaines de nouveaux cas, dont 227 le 7 mai.

«À l’avenir, on sait que la plupart des gens qui seront infectés seront des gens qui n’ont pas eu leur vaccin», exprime la Dre Russell.

Cas dans une école de la Péninsule acadienne

Un cas de COVID-19 a été confirmé à l’École Marie-Esther de Shippagan et la communauté scolaire en a été avisée. Le personnel scolaire communiquera directement avec les familles pour leur faire part des impacts possibles sur l’apprentissage. Si vous ou un membre de votre famille avez été en contact étroit avec un cas, la Santé publique communiquera avec vous. Si la Santé publique ne communique pas avec vous, cela signifie que vous n’êtes pas considéré comme un contact étroit du cas confirmé.

14 nouveaux cas samedi et dimanche

La Santé publique a signalé 14 nouveaux cas de COVID-19 ce week-end. Sept cas ont été répertoriés dans la zone 3 (région de Fredericton) et 7 cas ont été annoncés dans la zone 6 (Chaleur et Péninsule acadienne). Tous les cas sont reliés à des cas déjà annoncés auparavant.

Un total de 2298 cas ont été confirmés depuis 2020 et 2155 personnes se sont rétablies jusqu’à maintenant. Un total de 97 cas sont actifs.

Quatre personnes sont hospitalisées, dont trois au Nouveau-Brunswick et l’un à l’extérieur de la province. Un patient du Nouveau-Brunswick se trouve aux soins intensifs, tout comme la personne hospitalisée à l’extérieur.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle