1386 doses manquantes pour passer à la première phase du déconfinement

Tout près du but, le Nouveau-Brunswick n’atteint toujours pas son objectif de vacciner 75% de la population de 12 ans et plus.

Lundi matin, 518 695 Néo-Brunswickois avaient reçu au moins une dose du vaccin, soit 74,8% de la population.

Une semaine après la date cible, le compte n’y est toujours pas. Le rythme d’administration des premières doses s’est considérablement réduit au cours des derniers jours. Dimanche, seulement 1 430 personnes ont reçu l’injection pour la première fois, malgré une grande affluence recensée dans certaines cliniques sans rendez-vous.

«Je vous prie de fixer un rendez-vous pour obtenir votre première dose du vaccin, et nous serons tous en mesure de profiter de l’été avec nos amis et les membre de notre famille»,  a déclaré la médecin-hygiéniste en chef, la Dre Jennifer Russell.

La première étape de déconfinement comprend la possibilité de voir tous ses amis et tous les membres de sa famille, mais aussi l’ouverture des frontières avec Terre-Neuve-et-Labrador, l’Île-du-Prince-Édouard et les régions de Témiscouata et d’Avignon, au Québec.

La seconde phase suivra la 1er juillet, si au moins 20% de la population des citoyens de 65 ans et plus ont reçu leur deuxième dose.

Le début du mois prochain sera alors marqué par l’ouverture de la bulle atlantique à la Nouvelle-Écosse. Les voyageurs internationaux qui ont reçu deux doses pourront alors venir au Nouveau-Brunswick sans avoir à s’isoler.

À partir de lundi, la vaccination pour la seconde dose est ouverte à tous ceux ayant obtenu leur premier rendez-vous avant le 1er mai. À compter du 21 juin, les critères d’admissibilité pour les rendez-vous en vue d’obtenir la deuxième dose seront élargis à tous les résidents, à la condition qu’au moins 28 jours se soient écoulés depuis leur première dose.

«Si vous avez reçu le vaccin de Moderna ou de Pfizer-BioNTech, nous pouvez fixer un rendez-vous pour recevoir l’un ou l’autre de ces vaccins pour votre deuxième dose. Ils fonctionnent tous les deux de la même façon, et leurs niveaux de sûreté et d’efficacité sont similaires», rappelle Dre Russell.

La dernière étape du déconfinement, fixée au 2 août, ne sera mise en oeuvre que si 75% de la population est entièrement vaccinée. Le retour à la phase verte sera notamment marqué par l’ouverture complète des frontières avec le reste du pays et la fin des mesures sanitaires.

D’après les dernières données publiées par le gouvernement fédéral, Ottawa livrera à la province suffisamment de vaccins pour administrer deux doses à au moins 81,1% de la population éligible. Cela comprend 146 300 doses du vaccin de Moderna d’ici la fin juin et 335 790 doses du vaccin de Pfizer d’ici la fin du mois du juillet. Reste à savoir si les citoyens répondront à l’appel.

Aucune livraison du vaccin AstraZeneca n’est attendue prochainement. Santé Canada a annoncé vendredi que le pays ne distribuera pas les plus de 300 000 doses du vaccin contre la COVID-19 de Johnson & Johnson fabriquées dans une usine de Baltimore en raison de craintes liées à la qualité et à l’innocuité du produit.

Un seul nouveau cas lundi

Un seul cas de COVID-19 a été recensé lundi.

Il s’agit d’une personne âgée de 50 à 59 ans dans la zone 6 (région de Bathurst). Ce cas est un contact d’un cas déjà confirmé.

On compte désormais 90 cas actifs, un total qui continue de diminuer.

Sept patients sont actuellement hospitalisés et trois d’entre eux se trouvent en soins intensifs.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle