Les résidents des régions québécoises d’Avignon et du Témiscouata, qui sont inclus dans la « bulle du Nouveau-Brunswick », devraient tout de même enregistrer au préalable leur voyage, afin que les agents frontaliers puissent déterminer plus facilement s’ils sont admissibles, prévient jeudi le gouvernement du Nouveau-Brunswick.

Les voyageurs qui proviennent de ces régions frontalières, au Québec, sont exemptés de l’isolement, quel que soit leur statut vaccinal, à condition qu’ils ne soient pas sortis de ces régions au cours des 14 jours précédents, précise le gouvernement, jeudi.

Seuls les voyages à l’intérieur des quatre provinces de l’Atlantique sont exemptés de l’enregistrement. Les résidents des régions d’Avignon et du Témiscouata, ainsi que les Néo-Brunswickois qui rentrent chez eux après y avoir voyagé, sont quant à eux fortement encouragés à s’enregistrer au préalable, afin « d’accélérer le contrôle aux postes frontaliers et faciliter le plus possible la circulation », indique le gouvernement dans un communiqué.

La deuxième étape du retour à la phase verte du « plan de rétablissement » au Nouveau-Brunswick est entrée en vigueur mercredi soir à minuit, puisque 75 % des gens âgés de 12 ans et plus ont reçu leur première dose de vaccin et que 20 % des personnes âgées de 65 ans et plus ont reçu leur deuxième dose. Cette deuxième phase prévoit notamment l’ouverture de la « bulle atlantique » à la Nouvelle-Écosse, qui était exclue en première phase, sauf pour le comté de Cumberland.

La Santé publique signalait jeudi quatre nouveaux cas de COVID-19 au Nouveau-Brunswick, dont trois dans la région de Fredericton, l’autre dans la région de Bathurst. Tous ces cas sont des contacts de cas déjà connus. On comptait jeudi 61 cas actifs et six patients hospitalisés au Nouveau-Brunswick, dont deux aux soins intensifs. On a réalisé mercredi 1171 tests de dépistage.

En Nouvelle-Écosse voisine, on signalait jeudi 14 nouveaux cas, dont 12 dans la région de Halifax; les deux autres étaient recensés dans la zone est et dans la zone ouest. La province comptait jeudi 97 cas actifs connus, avec six personnes hospitalisées, dont trois aux soins intensifs. Mercredi, 735 008 doses de vaccin ont été administrées, et 66 248 personnes ont reçu leur deuxième dose en Nouvelle-Écosse.

À Terre-Neuve-et-Labrador, on recensait jeudi un nouveau cas confirmé de COVID-19: une femme de la région sanitaire centrale, âgée de 20 à 39 ans. La province compte actuellement 32 cas actifs et deux personnes étaient hospitalisées à cause de l’infection.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle