NDLR: Les élections municipales qui ont eu lieu en mai ont apporté un vent de changement sur plusieurs localités néo-brunswickoises. Durant les prochaines semaines, l’Acadie Nouvelle publiera une série de textes dans laquelle ceux et celles qui dirigent nos communautés se dévoilent quelque peu, question de mieux les connaître. Bonne lecture.

Un de vos beaux souvenirs de vacances?


L’année dernière, durant le confinement, nous avons décidé d’explorer notre région.  Nous avons loué un chalet au Lac Baker. Durant mon enfance, mon oncle y avait un chalet. J’ai toujours gardé de bons souvenirs de cet endroit.  Nous l’avons fait découvrir à nos enfants et ils ont adoré au point où nous allons y retourner cet été.

Votre destination idéale pour partir en voyage?


Le soleil et le beau sable de la République Dominicaine.  Aussi, la joie de vivre de la population dominicaine.

Votre émission de télévision préférée?

J’aime bien les documentaires, mais un qui attire mon attention particulièrement est «Highway Thru Hell». J’ai passé devant le garage de Jamie Davis il y a quelques années.

Votre style de musique préféré?

Je n’ai pas vraiment de style préféré, mais j’aime bien la musique des années 1980!

 

Votre repas préféré et celui que vous réussissez le mieux?


J’aime bien la pizza.  Et quand vient le temps de faire une lasagne, c’est moi qui la prépare!

 

Le meilleur film que vous avez écouté et celui que vous avez vu le plus souvent?

La série Die Hard. Ma conjointe roule des yeux quand elle voit ça. Je peux même réciter de longs passages au complet. J’aime bien les films d’action.

 

Quel est le meilleur cadeau que vous avez reçu?

Un cadeau à moi de moi: mon nouveau vélo de montagne. J’ai développé une passion pour ce sport l’année dernière et là je suis vraiment accro!

 

Quelque chose que les gens seraient surpris d’apprendre sur vous?

Je peux être très sensible.

 

Quel était votre premier emploi?

À l’âge de 13 ans, je me promenais dans les rues d’Edmundston avec la bicyclette Dicki Dee Ice cream!

 

Êtes-vous plus Facebook, Instagram ou Twitter?

Je suis très Facebook, je deviens de plus en plus Instagram. Je ne suis pas du tout Twitter, mais ça pourrait changer.

 

Le plus grand obstacle que vous avez réussi à surmonter?

D’accepter que je ne peux pas plaire à tout le monde. Dans mon travail d’éducateur, administrateur et maintenant de maire, ça fait partie du quotidien.

 

Qu’est-ce qui vous a motivé à faire le saut en politique municipale?

Mon père a toujours été impliqué en politique municipale et provinciale.  Il a été maire de Verret pendant trois mandats et conseiller d’Edmundston pendant deux mandats.

 

Avant de vous présenter, étiez-vous déjà impliqué dans votre municipalité?

Pas directement dans la municipalité, mais toujours des liens. J’ai été coprésident du Congrès national de leadership étudiant en 2016. J’ai aussi fait partie du comité d’organisation de la Finale des Jeux de l’Acadie en 2011.

 

Quels sont les principaux atouts de votre municipalité?

Les gens sont accueillants, sont prêts à tout pour assurer la réussite d’une activité. Mais surtout, les gens d’Edmundston sont résilients!

 

Quels sont, selon vous, les plus grands défis de votre communauté?

Assurer un développement durable en retenant notre jeunesse ici, mais aussi en ouvrant les portes aux nouveaux arrivants.

 

Quelles sont vos priorités pour ce mandat?

Le développement durable, le mieux-être pour toutes nos générations et la protection de notre environnement.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle