Qualifié par la Force policière Bathurst de personne d’intérêt dans la disparition de la jeune Madison Roy-Boudreau, Steven Laurette est parvenu à se dénicher un avocat qui va dorénavant le représenter dans le cadre des procédures judiciaires à son endroit.

Me Dustin Caissie, de la firme Noël & Associates de Dieppe, veillera à la défense de celui qui fait face à une accusation de non-respect des conditions de remise en liberté.

Une ordonnance interdit à l’accusé de se trouver en présence d’une femme âgée de moins de 18 ans, à moins qu’un adulte au fait de l’ordonnance du tribunal en question ne soit présent.

Le résident de Tetagouche Sud doit également comparaître le mois prochain pour son enquête préliminaire dans une affaire d’agression sexuelle.

La présumée victime est âgée de moins de 16 ans.

Âgé de 42 ans, Steven Laurette a brièvement comparu au tribunal lundi matin à Bathurst, par voie de visioconférence. L’individu était nettement plus calme et posé que lors de ses précédentes comparutions en Cour provinciale.

Le juge Luc Labonté a ordonné que l’accusé demeure incarcéré jusqu’à sa prochaine comparution prévue le 17 août.

La police et les proches de Madison Roy-Boudreau sont sans nouvelle de l’adolescente de 14 ans depuis le 11 mai.

Des recherches terrestres menées pendant quelques jours par les autorités à Bathurst vers la fin de mai n’ont pas permis de retrouver la trace de la jeune fille qui a été vue une dernière fois en train de monter dans un camion Ford de couleur grise.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle