NDLR: Les élections municipales qui ont eu lieu en mai ont apporté un vent de changement sur plusieurs localités néo-brunswickoises. Durant les prochaines semaines, l’Acadie Nouvelle publiera une série de textes dans laquelle ceux et celles qui dirigent nos communautés se dévoilent quelque peu, question de mieux les connaître. Aujourd’hui, le maire de Campbellton, au Restigouche, Ian Comeau.

Un de vos beaux souvenirs de vacances?

Chacune de mes parties de chasse à l’orignal. Ce sont dix jours chaque année en compagnie des bons amis et chasseurs.

Votre destination idéale pour partir en voyage? 

À Cuba ou en République dominicaine.

Votre émission de télévision préférée?

J’en ai deux, soit The Golden Girls et Elle écrit au meurtre (Murder, she wrote).

Votre style de musique préféré?

J’aime surtout la musique des années 60 et 70, les Golden Oldies.

Est-ce que vous êtes du genre sportif de salon, si oui quel sport suivez-vous et de quelle équipe êtes-vous partisans?

Je suis surtout un sportif de salon, mais j’aime bien faire du canot et du camping l’été. Mon équipe préférée sont les «Big bad» Bruins de Boston.

Votre repas préféré et celui que vous réussissez le mieux?

J’aime le spaghetti. Cela dit, mon bouillon au poulet avec pâtes (dumplings) et mon rôti d’orignal sont mes recettes que les gens aiment bien.

Le meilleur film que vous avez écouté et celui que vous avez vu le plus souvent?

Un chien pour Noël (Christmas with Tucker). On y voit plusieurs valeurs partagées par des grands-parents à leur petit-fils.

Quel est le plus beau cadeau que vous avez reçu?

Mon adoption à la crèche de Québec par mes parents – Roméo et Éveline Comeau – en 1966.

Quelque chose que les gens seraient surpris d’apprendre sur vous?

Je voulais que Carey Price remporte la Coupe Stanley cette année lors de la dernière finale…

Quel était votre premier emploi et lequel avez-vous conservé le plus longtemps?

Coordonnateur de projet et Directeur des déchets solides avec la Corporation des déchets solides du Restigouche, soit de mai 1989 à mai 2021. C’est donc plus de 32 ans dans le domaine de la gestion des déchets solides au Restigouche.

Êtes-vous plus Facebook, Instagram ou Twitter, et pourquoi?

Facebook. Je semble joindre plus de gens et amis. Plus facile de faire passer les messages.

Le plus grand obstacle que vous avez réussi à surmonter?

J’ai souvent de la misère à dire non. C’est difficile de plaire à tous. On fait de notre mieux!

Qu’est-ce qui vous a motivé à faire le saut en politique municipale?

En 1992, je voulais voir des changements se produire, de nouvelles idées, et des gens plus jeunes au sein du conseil. J’ai donc posé ma candidature et j’ai été élu une première fois comme conseiller à l’âge de 27 ans.

Avant de vous présenter, étiez-vous déjà impliqué dans votre municipalité?

Oui, entre autres au sein du hockey mineur et du Festival du saumon

Quels sont les principaux atouts de votre municipalité?

Nos gens, définitivement. Mais aussi la beauté de la région, notre Centre civique régional, notre splendide rivière Restigouche, notre baie des Chaleurs et nos quatre saisons.

Quels sont, selon vous, les plus grands défis de votre communauté?

La création d’emplois, retenir notre jeunesse, et le système de santé. Aussi, notre population vieillit, il faut avoir quelque chose pour eux.

Quelles sont vos priorités pour ce mandat, qu’aimeriez-vous réaliser (un projet qui vous tient à cœur)?

La réforme municipale, la santé, notre plan municipal et notre jeunesse.

Si vous pouviez être maire d’une autre municipalité au Nouveau-Brunswick ou au Canada, quel endroit choisiriez-vous?

Ma ville est Campbellton, ma région est le Restigouche. Je reste ici pour faire avancer notre région et je ne me vois pas ailleurs.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle