Les voyageurs qui voudraient profiter de rabais des compagnies aériennes pour s’envoler sous d’autres cieux risquent d’avoir une très mauvaise surprise.

La pandémie impose en effet une «prime COVID» au voyage, alors que la plupart des pays exigent un test PCR négatif réalisé dans les 72 heures avant l’entrée sur leur territoire.

Or, ces tests ne peuvent pas être obtenus dans le réseau de la santé. Le site du ministère québécois de la Santé et des Services sociaux (MSSS) précise d’ailleurs que «certains pays exigent à l’arrivée des voyageurs et des ressortissants des attestations médicales ou des tests de la COVID-19. Ces exigences ne sont pas une indication de dépistage au Québec. Les attestations ne sont pas couvertes par la Régie d’assurance maladie du Québec».

Des tests coûteux

Il est donc nécessaire d’aller au privé et de payer pour le test et celui-ci n’est pas bon marché.

Un relevé effectué par La Presse Canadienne auprès d’une dizaine de fournisseurs privés fait état de prix variant de 155$ à 250$ pour un test PCR. La plupart tournent autour de 200$. Le prix peut monter à 300 $ pour un test réalisé à l’aéroport avant le départ. C’est donc dire qu’une famille de quatre personnes doit s’attendre à débourser entre 620$ et 1200$ de surplus pour le voyage, et ce, à l’aller seulement.

Plus encore, certains pays exigent aussi un test sérologique pour dépister les anticorps, des tests dont le coût varie de 75$ à 180$, alors que certaines cliniques offrent un prix pour la combinaison des deux tests – PCR et sérologie – allant de 230$ à 370$. Ce qui pourrait se traduire par une facture allant de 920$ à 1480$ pour une famille de quatre personnes.

Une deuxième prime au retour

Et ce ne sera pas tout: bien que le Canada ait assoupli certaines règles à l’entrée, le test PCR négatif réalisé dans les 72 heures avant le retour au Canada est toujours obligatoire, vacciné ou pas, et celui-ci devra être payé dans le pays de départ, où les prix varient énormément.

Certains assureurs acceptent de payer pour ces tests au privé, mais la plupart ne le couvrent pas. C’est donc dire que tout rabais obtenu auprès des transporteurs aériens sera rapidement effacé. Au contraire, il en coûtera beaucoup plus cher aux voyageurs qu’en temps normal.

Il s’agit là d’une activité extrêmement profitable pour les cliniques et laboratoires privés. Dans un courriel à La Presse Canadienne, le MSSS a confirmé que «les coûts d’un test de dépistage (PCR), de façon générale dans le réseau public, varient de 24$ à 60$ en fonction de la technologie utilisée».

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle