Le bureau du premier ministre du Nouveau-Brunswick invitera officiellement le premier ministre français à visiter le Nouveau-Brunswick en septembre lors de son voyage au Canada.

«Le gouvernement croit à l’importance des relations qu’elle entretient avec la France, explique la directrice des communications gouvernementales, Johanne LeBlanc. Nous voulons renforcer les liens qui nous unissent et discuter de nouvelles opportunités.»

L’organisme Investir au Canada indique que l’Hexagone est la troisième source d’investissement direct par habitant du pays avec 504 $US, après les États-Unis (741 $US) et le Royaume-Uni (872 $US).

Le consul de France au Canada atlantique, Johan Schitterer confirme qu’un courrier d’invitation est en projet dans l’équipe de Blaine Higgs.

«Mon rôle consistera à le transmettre à nos autorités auxquelles il appartiendra de prendre une décision», précise-t-il.

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick semble essayer de profiter d’une initiative du Québec. Le premier ministre de cette province, François Legault, a invité en août 2020 le premier ministre français à venir le rencontrer en 2021.

Le directeur de l’exécutif français, Jean Castex, a annoncé le même mois sa venue dans la Belle Province sur Twitter.

Le Québec et la France organisent des réunions bilatérales régulièrement depuis 1977 afin de fortifier leurs relations. Résultat, la France est le deuxième investisseur étranger au Québec, après les États-Unis, selon La Presse.

Il faut noter que si le premier ministre Jean Castex dirige un gouvernement, c’est le président de la République Emmanuel Macron qui est le chef de l’État français. – CT

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle