C’est une alerte à la bombe a qui a mené à l’évacuation des campus de l’Université du Nouveau-Brunswick (UNB) à Moncton, à Fredericton et à Saint-Jean.

Le service de sécurité de l’UNB a avisé la Force de police de Fredericton vendredi midi qu’il avait reçu une menace de bombe sur l’un des campus de l’université.

Tous les campus de l’UNB ont alors été évacués conformément aux politiques et procédures de sécurité de l’université, tandis que la police menait des fouilles sur les lieux visés par cette menace.

La Force de police de Fredericton a indiqué durant la fin de semaine que l’enquête instituée à la suite de cette alerte se poursuivait.

«Aucune accusation n’a été portée pour l’instant», a souligné par voie de communiqué Heather Webb, porte-parole de la police.

La Force policière de Saint-Jean a pour sa part indiqué que des patrouilleurs se sont rendus au campus de l’Université du Nouveau-Brunswick vendredi vers 12 h 55, à la suite de cette même alerte à la bombe reçue au campus de Fredericton de l’UNB.

Les campus sont demeurés fermés vendredi jusqu’à minuit.

Des avis d’évacuation ont également été ordonnés sur les campus de l’Université St.Thomas et du New Brunswick Community College à Fredericton et à Saint-Jean.

Toutes les activités académiques et récréatives prévues vendredi ont été annulées en raison de cette alerte à la bombe, dont le match de hockey qui devait opposer les Sea Dogs de Saint-Jean et les Wildcats de Moncton au Centre Aitken de l’UNB.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle