Daniel Jean, accusé de meurtre au second degré, sera de retour devant un tribunal le 29 septembre pour son enquête préliminaire.

L’homme dans la mi-cinquantaine a été arrêté en février 2021 à la suite d’une enquête du Groupe des crimes majeurs de la GRC en lien avec un meurtre survenu à Pont-Landry, dans la Municipalité régionale de Tracadie.

L’enquête préliminaire devait originellement se tenir sur quatre jours à compter du 13 septembre, mais les procédures ont été ajournées au 29 septembre et au 1er octobre à la demande de l’avocat de la défense, Luc Roy. Elle a aussi été raccourcie et elle se tiendra sur un maximum de deux jours.

La demande d’ajournement a été faite, car l’accusé, qui était incarcéré à Dalhousie, avait été transféré de façon temporaire au Centre correctionnel régional sud-est, à Shédiac. En raison de cette situation, l’avocat de la défense n’a pas pu rencontrer son client pour réviser les preuves. Il est de nouveau à Dalhousie.

Daniel Jean est accusé du meurtre au second degré de Monique Gallien, originaire d’Évangéline. Son corps avait été découvert par un passant le 24 février à côté d’un véhicule sur le chemin W. Gautreau, à Pont-Landry. Une autopsie a permis de déterminer que la victime avait été victime d’un homicide.

Il fait aussi face à deux autres chefs d’accusation reliés au port d’une arme ou d’une arme d’imitation.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle