Divers organismes du secteur des loisirs ont déposé lundi soir des demandes d’aide financière aux élus de Bathurst.

Réunis à l’hôtel de ville lors d’une réunion publique, les membres du conseil municipal ont eu droit à une présentation de la part de ces organismes qui espèrent ainsi un coup de pouce financier afin de mener à terme leurs activités au cours de la prochaine année.

Prenant tout d’abord la parole, la directrice du Centre aquatique de Bathurst a demandé à la municipalité une participation financière de l’ordre de 320 000$ pour l’année 2022.

«Cela va permettre de continuer à offrir des services récréatifs à l’ensemble de la communauté», a affirmé Eeve Stever devant les élus municipaux.

«C’est un morceau important pour notre région», a souligné la mairesse Kim Chamberlain à l’issue de l’exposé de la directrice du complexe aquatique.

La direction de la bibliothèque publique de Bathurst a ensuite dressé sa liste d’épicerie qui se chiffre à 41 119$.

Une bonne partie de la somme demandée, soit un peu plus de 33 000$, servirait à défrayer les coûts de la rénovation du plancher.

L’organisme Sentier Bathurst Trails a pour sa part soumis deux projets à l’attention des membres du conseil municipal.

Le premier vise à procéder à des travaux de pavage sur une portion d’environ 300 mètres d’un sentier déjà existant à l’intérieur de la municipalité.

L’organisme espère l’octroi d’une somme de 25 000$ par la Ville pour aider à la réalisation des travaux.

Le deuxième projet, qui se veut plus ambitieux, prévoit l’aménagement d’une véloroute de 45 kilomètres entre Bathurst et Grande-Anse.

Évalué à 9,5 millions $, le réseau cyclable permettrait ainsi de relier le village de Pointe-Verte à la Péninsule acadienne.

Sans chiffrer officiellement ses demandes, l’organisme a dit espérer une participation financière de la Ville à hauteur d’environ 200 000$ en plus d’une aide des autres municipalités de la région Chaleur.

Enfin, le Comité de valorisation du parc Victoria a également demandé un appui financier afin de poursuivre sa mission d’embellissement et de préservation de cet espace vert.

Le groupe restreint de bénévoles espère une aide financière pour pouvoir acheter des fleurs, planter des arbres et mener des travaux de réparation sur une remise.

Le comité n’a pas non plus chiffré sa demande d’appui financier.

«Nous allons prendre un montant d’argent qui sera possible d’obtenir de la part de la municipalité», a déclaré Mark Willet, porte-parole du comité formé en 2008.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle