Un manque de ressources humaines pousse le Réseau de santé Vitalité à convertir les lits de soins concentrés à l’Hôpital de Tracadie en lits de télémétrie jusqu’à nouvel ordre.

«Nous sommes toujours en discussion afin de pallier cette problématique», fait savoir Thomas Lizotte, porte-parole au Réseau Vitalité.

Cependant, selon le Dr Gilbert Blanchard, de Bas-Caraquet, la télémétrie étant une technologie qui permet aux médecins de surveiller le rythme cardiaque à distance, il s’agit plus ou moins d’une fermeture de lits déguisée qui aura un impact sur les soins offerts à Tracadie et dans la Péninsule acadienne dans son ensemble.

Environ 90% des patients avec des problèmes cardiaques «méritent des soins et une surveillance active», ajoute-t-il.

«Les dirigeants de Vitalité nous mentionnent que l’hôpital de Bathurst sera là pour nous aider. Je n’en suis aucunement réassuré. Il arrive trop souvent de s’y voir refuser des transferts de patients parce que leur urgence y est trop débordée», écrit le Dr Blanchard dans une lettre d’opinion envoyée à l’Acadie Nouvelle.

Il déplore aussi le fait que la décision a été donnée avec un préavis de seulement quatre jours.

«Pourtant, ce service est si essentiel pour continuer d’offrir des soins de qualité aux patients de la région. On nous dit qu’il faut restructurer par manque de personnel. C’est une solution beaucoup trop facile à mes yeux et sans préparation adéquate au préalable. Encore d’autres coupures dans les services offerts par les petits hôpitaux ruraux, c’est désespérant. On nous avise que d’autres importants changements, dont certains qui feront mal, restent à venir chez nous dans les prochains mois.»

«En tant que médecin de famille pratiquant dans cette communauté depuis 2006, je constate toujours au quotidien que nos deux services d’urgence (à Caraquet et Tracadie) demeurent essentiels en leur forme actuelle. J’en prends conscience encore plus maintenant que j’ai un père malade qui fréquente comme bien d’autres l’urgence de Caraquet.»

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle