Des pressions auraient forcé le chef du Bloc québécois Yves-François Blanchet à annuler sa visite à Caraquet, mardi.

Il devait y rencontrer des représentants de la Société de l’Acadie du Nouveau-Brunswick.

En point de presse à Cap-aux-Meules aux Îles-de-la-Madeleine, M. Blanchet a laissé entendre que des élus adverses du Nouveau-Brunswick avaient fait pression sur le conseil d’administration de la Société de l’Acadie, forçant son directeur à annuler la rencontre.

«Il y avait une rencontre confirmée avec Alexandre Cédric Doucet, cautionnée par la direction, et le conseil d’administration a fait pression pour, à toutes fins pratiques, l’obliger à annuler une rencontre confirmée.»

Il a invité les médias à vérifier s’il y a eu des pressions exercées, «faire le tour» des députés sortants du Nouveau-Brunswick qui ne «trouvaient pas ça sympathique» que l’association des Acadiens reçoive le chef du Bloc.

M. Blanchet devait aborder l’enjeu du français hors-Québec et des minorités de langue officielle.

«Dans la dernière législature, les francophones hors-Québec et les Acadiens ont eu une seule voix à la Chambre des communes, et c’était le Bloc québécois.»

Il dit constater le silence des autres partis sur la question de la francophonie canadienne.

«Quand ce pays dont la gouverneure générale n’est pas capable de dire un mot de français fait un débat en anglais où on refuse tout net d’aborder la question du français, je pense que c’est un sujet qui doit être abordé», a-t-il affirmé devant des sympathisants bloquistes.

Rappelons qu’au débat en anglais de jeudi, M. Blanchet a été piqué au vif quand on lui a coupé la parole lorsqu’il a voulu parler du sort du français dans le reste du Canada.

«Quand j’ai voulu aborder le français pour les francophones hors-Québec, on m’a dit: ferme-la, ce n’est pas à l’ordre du jour.»

M. Blanchet passera finalement une bonne partie de sa journée aux Îles-de-la-Madeleine, où il est arrivé mardi matin.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle