Les Néo-Brunswickois devront présenter une preuve de vaccination lorsqu’ils prendront part à certains événements, lorsqu’ils accèderont à certains services et lorsqu’ils se rendront dans certaines entreprises à compter du mardi 21 septembre à 23h59.

«Ces changements sont nécessaires pour veiller à ce que notre province puisse demeurer dans la phase verte, a déclaré le premier ministre Blaine Higgs. Nous devons aussi éviter que notre système de santé soit complètement dépassé par la situation. Pour que nous soyons mieux protégés, davantage de personnes doivent se faire vacciner.»

M. Higgs a précisé que son gouvernement vise désormais un taux de vaccination complète de 90% dans la population de 12 ans et plus, à cause des nouveaux variants alpha et delta. Son précédent objectif était de 75%.

«Nous ciblons les moins de 50 ans, a-t-il indiqué. Au-dessus de ces âges, les taux de vaccination sont proches de 90%. En dessous, c’est proche de 75% et il y a des éclosions importantes.»

Mercredi, la Santé publique a signalé 63 nouveaux cas de COVID-19 et un total 293 cas actifs, 12 hospitalisations en raison du virus et 7 personnes en soins intensifs.

Le ministère a aussi annoncé qu’une personne âgée de 60 à 69 ans dans la région de Miramichi est décédée des suites de la COVID-19. Cela porte à 48 le nombre total de décès liés à la COVID-19 dans la province.

«Le nombre de personnes hospitalisées à cause de la COVID-19 est plus élevé qu’au mois d’avril. Le nombre de personnes aux soins intensifs après avoir contracté le virus est plus élevé qu’à tout autre moment depuis le début de la pandémie. C’est aussi le plus grand nombre de nouveaux cas quotidiens», a souligné la Dre Jennifer Russell.

La médecin-hygiéniste en chef a demandé aux personnes qui s’opposent à la vaccination de mettre de côté leurs doutes. Elle a précisé qu’une personne non immunisée est 23 fois plus susceptible d’être hospitalisée en raison de la COVID-19 qu’une personne entièrement vaccinée.

Impatience

«Nous avons fait preuve de patience. Nous nous sommes efforcés de mettre l’accent sur l’encouragement. Nous avons tenté de ne pas porter de jugement. Mais notre patience a des limites, comme les capacités de nos soins intensifs», a-t-elle en outre prévenu.

Les événements, les entreprises et les services qui entrent dans ces catégories devront demander à tous leurs clients et participants âgés de 12 ans et plus de montrer une preuve de vaccination ainsi qu’une pièce d’identité émise par le gouvernement:

Les festivals, les arts de la scène et les événements sportifs en intérieur, les restaurant, les bars, les cinémas, les boîtes de nuit, les centres d’amusement, les salles de billard, les salles de quilles, les casinos, les gymnases, les piscines, les installations d’activités de conditionnement physique intérieures, les mariages, les funérailles, les conférences, les cours et les établissements de soins de longue durée.

Les gens pourront fournir une preuve de vaccination en montrant leur dossier d’immunisation ou une photo.

Les Néo-Brunswickois pourront aussi montrer une preuve de vaccination par l’entremise du portail MaSantéNB.

Ils devraient aussi être capables d’accéder à un code QR pouvant être affiché sur un téléphone dans environ un mois.

Les personnes qui se sont fait vacciner à l’extérieur de la province peuvent en fournir une preuve émise par une autre administration que celle du Nouveau-Brunswick.

Voyages

Par ailleurs, toute personne qui entrera au Nouveau-Brunswick après le 21 septembre devra enregistrer son voyage. Cela comprend les gens du Nouveau-Brunswick qui reviennent après avoir voyagé à l’extérieur de la province.

Lorsqu’ils s’inscrivent, les voyageurs devront télécharger leur preuve de vaccination. Ceux qui ne sont pas pleinement vaccinés devront s’isoler pendant 14 jours. Ils pourront mettre fin à l’isolement s’ils reçoivent un résultat négatif au test de dépistage de la COVID-19 après le 10e jour.

«On ne prévoit pas de vérifications à des postes frontaliers entre les provinces, a cependant déclaré M. Higgs. C’est vraiment fondé sur l’intégrité. Nous ne sommes pas en état d’urgence.»

Toute personne ou entreprise qui omet de se conformer aux nouvelles règles est passible d’une amende allant de 172,50$ à 772,50$.

Le gouvernement provincial a par ailleurs annoncé que les personnes qui demeurent ou travaillent dans certains milieux de vie en communauté devront être pleinement vaccinées ou porter un masque et subir un test de dépistage de la COVID-19 régulièrement.

Il s’agit notamment des foyers de soins, des établissements résidentiels pour adultes, des logements avec assistance, des refuges, des cuisines communautaires et des établissements de soins de santé mentale.

 

 

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle