La Maison-Blanche a annoncé lundi qu’à compter de novembre, les ressortissants étrangers adultes devront être entièrement vaccinés contre la COVID-19 pour entrer aux États-Unis.

Il s’agit de la première indication claire de l’administration de Joe Biden que la Maison-Blanche se prépare à assouplir les restrictions de voyage qui ont été imposées en mars 2020, au tout début de la pandémie.

On ne sait pas exactement comment cette nouvelle directive affectera spécifiquement les voyages « non essentiels » par la frontière terrestre canado-américaine, qui sont toujours interdits.

Les restrictions aux frontières terrestres, renouvelées tous les mois depuis leur première imposition il y a 18 mois, doivent expirer cette fois-ci mardi.

La Maison-Blanche n’a pas encore fourni de détails, par ailleurs, sur les vaccins qui seront considérés comme acceptables pour entrer aux États-Unis. Le vaccin d’Oxford-AstraZeneca, qui a été largement utilisé au Canada, n’a jamais été approuvé aux États-Unis.

C’est le porte-parole de la Maison-Blanche Kevin Munoz qui a confirmé la nouvelle directive sur Twitter, lundi matin.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle